top of page

Pourquoi aime-t-on lire de la Dark romance ?


Depuis les dernières années, je me suis mise à lire de la Dark romance et à apprécier le genre au point d’en lire de plus en plus. J’ai eu envie de me pencher sur le sujet pour le démystifier et partager avec vous cet intérêt nouveau. Peut-être êtes-vous déjà des adeptes ou le deviendrez-vous en lisant mon article ?







Qu’est-ce que de la Dark romance ?


La Dark romance est un sous-genre de la romance qui est née aux États-Unis. D’abord, peu vu en maisons d’édition, le genre est toutefois devenu très populaire au point où les auteur.es se sont mis à vendre des millions d’exemplaires. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?


La Dark romance est une romance qui se déroule dans un environnement toxique. On peut penser à des motards, des tueurs en série ou encore des mafieux. Bref, tout ce qui est très peu moral et souvent illégal. La majeure partie du temps, le milieu et le protagoniste masculin sont toxiques (je généralise, mais les femmes sont rarement celles qui sont toxiques) et le personnage féminin qui se retrouve amoureux du protagoniste va devoir se confronter à cet univers sombre. Parfois, il est aussi possible que le personnage féminin fasse lui-même partie de ce milieu dangereux (mafia, trafic de drogues, etc.). Il va s’en dire que le roman recèle de scènes de torture, de meurtre ou tous autres actions peu recommandables. Les Dark romances offrent aussi aux lecteur.trices des scènes sexuelles souvent plus violentes et moins conventionnelles. C’est là où le bât peut blesser et que la relation entre les deux personnages peut devenir toxique (mais on en reparlera après).



Pourquoi aime-t-on en lire ?


Et là là ! La question ! Pourquoi aimer ces relations tordues et à la limite de la toxicité ? Et bien, l’une des raisons pour moi est la vibrance des relations amoureuses. C’est toujours très intense et passionnel (et j’exclus toutes relations toxiques qui, pour moi, ne sont pas des bonnes Dark romance). C’est aussi un genre qui nous fait frissonner, mélangeant horreur, thriller psychologique et romance. Si j’ai dû mal à lire de l’horreur gore, suivre une histoire d’amour à travers ce type d’histoire m’aide souvent à apprécier l’œuvre.


Je pense qu’on aime lire de la Dark romance, au même titre qu’on peut aimer lire de l’horreur. Ça ne signifie pas qu’on veut rencontrer un homme violent ou commettre un meurtre. En tant que féministe, je préfère toutefois que les relations ne soient pas toxiques (ce qui peut être le cas même dans une romance dite douce). Je crois que l’intérêt est de se plonger dans la noirceur et les déviances d’un personnage pour le comprendre. Aussi, cet amour sombre réussit à faire jaillir des beaux moments et des sentiments profonds alors que la vie a mal mené les protagonistes. Une bonne Dark romance ne tombera pas dans les scènes gore inutiles ou l’excès de traumatismes pour les protagonistes.


Toutefois, je ne pense pas que la Dark romance peut plaire à tous.tes. Certains traumatismes ou scènes présentés pourraient choquer les lecteur.trices ou leur rappeler de mauvais souvenirs si de tels traumatismes ont été vécus. Il faut aussi ne pas se mentir : ce ne sont pas des relations à privilégier dans son quotidien. De la même manière qu’on ne voudrait pas assister à une scène de démembrement comme dans un roman d’horreur. Il faut avoir une certaine maturité pour lire ce genre de romans pour être capable de s’en détacher et éviter de faire ressurgir des sentiments enfouis si le vécu d’une personne est lié aux histoires. Voilà pourquoi ces romances ont souvent des notices d’avertissement sur le contenu présenté.


Pour ma part, j’aime me plonger dans les univers de l’auteure Cynthia Havendean. Si vous souhaitez en lire, je vous recommande sa série les Somber Jann et le tome unique Monster lié à cette histoire. Vous pouvez lire ma critique ici si vous êtes intéressés :




L’auteure Manon Donalson s’est aussi prêté à la Dark romance, particulièrement dans son roman en coécriture avec Tomaime, À l’encre de mon obsession. J’ai pu découvrir sa plume dans le recueil de nouvelles Nuances et je compte bien lire davantage de ses œuvres. Je vous recommande également de consulter le catalogue de la maison d’édition Black Ink.



Est-ce que la Dark romance promeut les relations toxiques ?


Comme mentionné précédemment, la Dark romance a souvent mauvaise presse du fait que certains romans sont mal construits et promeuvent les relations toxiques. Mais est-ce toujours le cas ?


D’abord, qu’est-ce qu’une relation toxique ?


Je ne suis pas une experte dans le domaine, mais je vais vous faire un petit résumé de ce qu’est une relation toxique (et si vous avez des doutes sur vos relations, vous devriez consulter un.e professionnel.le).


La relation toxique est définie comme un rapport dysfonctionnel entre deux personnes qui peut s’étendre sur une courte période, comme quelques mois, à une plus longue période, comme des années. Les relations toxiques ne sont pas exclusives aux relations amoureuses, mais peuvent aussi être vues dans les relations amicales et même professionnelles. Dans cette relation, il n’y a pas de respect mutuel ni de communication saine. En général, la toxicité vient de la relation entre les deux et non seulement d’un individu, dans le sens où une personne subit des gestes et paroles inacceptables et l’autre les commet. On reconnaît généralement les personnes qui agissent de manière toxique parce qu’elles sont des manipulatrices, insensibles et égocentriques, elles prennent et ne donnent souvent que si elles obtiennent quelque chose en retour, elles n’ont jamais tort et jouent souvent à la victime.


Une fois que l’on comprend bien ce qu’est une relation toxique (ce qui n’est pas une liste exhaustive, il peut y avoir des nuances dans tout ça), on peut mieux comprendre quand un roman la met en valeur. Il faut savoir que ce n’est pas faux de dire que certaines Dark romances présentent des relations de ce type et les normalisent, mais un bon roman de ce genre ne le fera pas. Bien que la situation sera toxique, la relation entre les deux personnages ne devrait pas l’être. Aussi, l’auteur.e ne va pas glorifier, dans ses écrits, des comportements inacceptables s’ils sont mis de l’avant. Ça se sent aussi à travers les dialogues et les actions des personnages.


Comme mentionné plus tôt, je crois que pour lire une Dark romance, il faut avoir une certaine maturité pour être en mesure de discerner ce qui est une bonne relation d’une mauvaise, mais aussi choisir des auteur.es qui présentent des relations saines ou du moins condamnent celles toxiques. C’est tout aussi vrai dans les autres sous-genres de la romance.


Si vous avez envie d’en savoir plus sur les relations toxiques dans la Dark romance, je vous invite à écouter notre épisode spécial sur la romance dans lequel nos invités ont abordé le sujet.



Et vous, lisez-vous de la Dark ?



 








104 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page