top of page

Un vent d’or et de poussières #3 de Camille Noël


⭐ Service de Presse ⭐ | ❤️Alerte coup de cœur ! ❤️

TITRE : Un vent d’or et de poussières – La société de minuit

SÉRIE/STAND-ALONE : Tome 3 de 3

AUTEURES : Camille Noël

MAISON D’ÉDITION : Scarab (Éditions ADA)

ANNÉE : 2023


GENRE LITTÉRAIRE : Urban Fantasy

NOMBRE DE PAGES : 240

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : Jeunes adultes



RÉSUMÉ : Un enfant qui suscite la fascination. Un ennemi terré au milieu d’ossements. Une bataille dans un ciel de tempête et de foudre. Eva et Nayden unissent leurs forces pour protéger ce qu’ils ont de plus précieux, prêts à mourir s’il le faut. Alors que tout semble perdu, Eva sera témoin d’un événement aussi extraordinaire que terrifiant, qui brillera comme l’or, mais qui ne laissera que des poussières…


MON AVIS :


Cette série m’a transportée dans toutes sortes d’émotions et m’a plongé dans une aventure qui va me rester dans la tête longtemps, comme le font des séries populaires comme Hunger Games, Twilight (qu’on aime ou pas, on en a tous un souvenir vivace), Harry Potter, etc. Ça veut en dire beaucoup selon moi ! Je l’ai nommé dans les critiques précédentes, mais il y a quelque chose d’à la fois familier et de nouveau dans cette série qui rend accro. J’ai adoré chaque minute passée à la lire.


Ce troisième tome est le meilleur selon moi et se classe comme coup de cœur dans mon palmarès. Déjà, à mon avis, il a la plus belle couverture des trois tomes qui sont tous magnifiques. En plus, il nous transporte dans une toute nouvelle facette de l’univers des draks, ce que je ne croyais pas possible. L’auteure parvient à nous en apprendre toujours plus sur eux, comme si le sujet était inépuisable.


Un autre élément que j’ai beaucoup apprécié, c’est que chaque tome a sa propre intrigue. L’auteure ne traîne pas une intrigue d’un roman à l’autre, on a une résolution à chaque conclusion. Ainsi, tous les tomes sont intéressants. Toutefois, mis bout à bout, les intrigues ont du sens et certains éléments reviennent d’un tome à l’autre, ce qui fait un tout finement ficelé. Certains éléments du premier tome reviennent dans le dernier. C’est pourquoi je pense que lire les trois dans un court laps de temps permet de faire beaucoup de liens, ce que je vous conseille.


Dans ce tome, on comprend davantage ce qu’est un drak adulte et les responsabilités liées à un tel statut. Même s’il se passe que quelques années (tout juste 3 ans ?) entre le tome 2 et le tome 3, les protagonistes ont beaucoup évolué en tant que personne, particulièrement Eva. En devenant mère et en se trouvant à la tête de l’entreprise familiale, elle passe à l’âge adulte sans retour en arrière possible et ça se sent dans ses agissements. On n’a plus la Eva en quête d’identité des tomes précédents. J’ai beaucoup aimé la voir différemment.


Aussi, on apprend à aimer davantage Nayden dans ce tome et à mieux le connaître. Bien qu’il n’a jamais été détestable en soi, j’ai toujours préféré Lucas. D’ailleurs, ce dernier n’est pas beaucoup présent dans les deux derniers tomes, mais à chaque apparition, l’auteure parvient à nous faire vivre l’amour vibrant qui anime Eva et Lucas. J’ai beaucoup aimé cet « amour impossible » dans ce dernier tome.


Je ne veux pas vous spoiler la fin de la série, mais je peux vous dire qu’elle est chargée d’émotions. Je ne suis pas du genre à pleurer ou à m’émouvoir en lisant un roman. Par contre, je peux dire qu’il y a un passage qui m’a fait monter les larmes aux yeux (le dialogue de la page 299 pour les curieux.euses). Les mystères entourant l’intrigue sont résolus, mais, pour moi, il existe encore des possibilités pour l’avenir de Zéphyr, ce que j’aimerais bien lire un jour (regard insistant en direction de l’auteure).


Avant de terminer, il y a un élément que je n’ai mentionné dans aucune de mes critiques — il me semble ! —, mais que je trouve important de souligner. J’ai vraiment trouvé génial l’ajout des playlists à la fin de chaque tome. J’ai pris le temps d’aller les écouter et j’ai trouvé que ça donnait de la valeur ajoutée au roman. On peut plus facilement se plonger dans l’ambiance du récit.


Pour conclure, j’ai adoré découvrir l’univers des draks et j’aurais aimé en avoir encore plus (je suis une éternelle insatisfaite haha !).


 

EN BREF :


Couverture/résumé : Cette couverture est ma préférée de la trilogie avec ses couleurs dorées et ses crânes. Ça annonce le ton du dernier tome.


Univers/personnages : Comme dans les précédents, on retrouve l’univers des draks, mais cette fois dans les yeux d’une adulte. Dans ce dernier tome, Eva vieillit et en devenant mère apporte une autre vision de la société.


Début du récit :. Chaque début de roman de cette trilogie nous emporte dans l’univers lentement avant de monter en crescendo et ce tome ne fait pas défaut.


Fin du récit : On assiste à une guerre intense qui va marquer la vie d’Eva. J’ai adoré la tournure des événements où les protagonistes tentent du mieux qu’ils peuvent pour réussir à sauver Zéphyr. J’ai eu les larmes aux yeux à la fin, mais je vous laisse le lire pour comprendre pourquoi.


Note générale : Ce tome conclut bien la série et j’ai été déçue que ce soit déjà la fin ! Est-ce que l’auteure nous reviendra avec un autre roman dans cet univers ? Moi, j’adorerais !



Posts récents

Voir tout

コメント


Bannière_Mione.png
bottom of page