top of page
  • Photo du rédacteurMione

#Sanstabou, tome 2 : Coming in de Samuel Champagne

⭐ Service de Presse ⭐

TITRE : Coming in

COLLECTION : #Sanstabou

AUTEUR : Samuel Champagne

ÉDITION : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Fiction jeunesse

NOMBRE DE PAGES : 248


RÉSUMÉ : 1 roman, 5 histoires


On parle souvent de coming out, mais presque jamais de coming in. Pourtant, avant de pouvoir sortir du placard, on doit déjà y être entré, non? Pour annoncer au monde qui on est et qui on aime, on doit d’abord l’avoir réalisé.


Il y a autant de manières de prendre conscience de son orientation sexuelle qu’il existe de personnes homosexuelles ou bisexuelles. Ce livre contient le coming in de Zachary, Adriana, Jesse, Maxine et William, cinq adolescents complètement différents. Chacun leur tour, ils racontent leur histoire sans détour.

 

MON AVIS :


J’adore cette collection pour préadolescent. Petite sœur de la Collection Tabou, on découvre de petites nouvelles aux sujets qui méritent d’être discutés, sans pour autant nécessiter un livre entier à lui tout seul. Dans le premier livre, plusieurs auteures s’étaient réunies pour parler de multiples thèmes. Pour celui-ci, Samuel Champagne présente l’avant coming out, c’est-à-dire la rentrée dans le placard, le moment où on réalise qu’on n’est pas straight, avec cinq personnages complètement différents.


Le premier constat que j’ai eu lors de ma lecture, c’est que l’auteur présente des clichés/préjugés pour ensuite les détruire. C’est un excellent moyen de montrer qu’ils existent dans notre société, mais qu’il faut passer par-dessus, les tasser, renouveler notre façon de penser. J’ai adoré la façon dont il s’y est pris !


Maintenant, les histoires.


L’histoire de Zachary est douce et juste assez rapide. Ça lui prend un moment avant de faire son coming in, mais il le réalise d’un coup, comme s’il n’y avait pas d’autres options. J’ai bien aimé que ce soit franc comme ça. On ne tourne pas en rond et, même si le personnage est inquiet vis-à-vis sa popularité et son titre d’athlète, il accepte rapidement son homosexualité. Aux premiers abords, le lecteur pourrait trouver Zach superficiel, mais, moi, je l’ai trouvé sensible.


Pour Adriana, j’ai trouvé qu’amener le sujet de la religion était sensible et je craignais que ce soit trop, mais, encore une fois, c’était bien dosé. La jeune fille se pose des questions sur sa foi et cela amène aussi d’autres questions sur son identité. On sent qu’elle se cherche. J’ai trouvé ce point de vue extrêmement intéressant. Par contre j’ai trouvé brusque le moment où elle comprend son coming in et je trouvais que ça ressemblait à celui de Zachary, dans le sens qu’elle a compris qu’elle réagissait d’une certaine manière, car elle avait des sentiments amoureux. Cependant, j’aime qu’il y ait un approfondissement sur ce qu’elle ressent et sur son questionnement. C’est le récit qui m’a le plus marqué du livre.


Jesse est dans sa tête sans arrêt, un artiste, mais aussi un overthinker, ce qui paraît également dans la plume de Samuel. Beaucoup de choses à dire, mais pas assez de place pour le faire. Je l’ai trouvé plus long ce bout-là et un peu moins intéressant. Jesse n’a pas vraiment une personnalité qui se démarque. Il reste mignon, et Matthew vient aider, mais ce n’est pas le personnage le plus flamboyant. Reste que j’ai adoré son coming in. Le fait que ce ne soit pas « romantique », qu’au contraire ce soit simple, tout en n’étant pas ce à quoi on s’attend est venu apporter une profondeur à sa partie.


J’adore le caractère de Max (ine), qui, oui, rentre dans les stéréotypes du tomboy, mais sa façon de penser, sa façon d’agir va plus loin que ça. J’aime son énergie et je trouve ça drôle comment son coming in se passe. En mode « les filles, c’est tellement wack ! » puis « bah c’est cute aussi des filles ». J’aime beaucoup ses réflexions matures, qui baignent dans le sarcasme tout en étant réalistes.


William est adorable. Un petit rayon de soleil, serviable, qui aime le théâtre et qui n’hésite pas à travailler dur pour ce qu’il aime, pis pour aider. J’ai aimé qu’il fasse face à un garçon et une fille directement, que ce soit percutant. Même si c’est un peu rapide (c’est le récit le plus rapide du livre en termes de temps), j’ai bien aimé sa manière de penser. C’était doux et assez unique. C’est mon récit préféré du recueil, j’ai eu un véritable coup de cœur pour le personnage.

J’avais peur que toutes les histoires se ressemblent, mais j’ai été agréablement surprise. J’aurai quand même aimé plus de diversité style pansexualité ou asexualité, ça aurait pu être intéressant au lieu d’avoir deux histoires de gars homosexuels, mais, outre ça, j’ai adoré. C’est du Samuel Champagne à 100 % et c’est un livre de plus qui s’ajoute à la liste de ses œuvres qui font du bien.

Pour acheter le livre, cliquez sur le lien :





Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page