top of page
  • Photo du rédacteurMione

Mille pages plus tard... je n'ai pas écrit mon dernier mot de Marie Potvin


TITRE : Mille pages plus tard... je n'ai pas écrit mon dernier mot

SÉRIE : Mille pages plus tard

AUTEURE : Marie Potvin

ÉDITION : Éditions les Malins


GENRE LITTÉRAIRE : Jeunesse

NOMBRE DE PAGES : 200


RÉSUMÉ : Adam a littéralement attaqué Roan parce qu’il s’est moqué de moi en classe ! Puisque ce dernier n’a rien dit au directeur de l’école, le trio infernal se réserve le droit de se venger… Je dois absolument négocier avec Matéo pour tenter de connaître les manigances de Jules et de Roan, afin de permettre à Adam de s’y préparer.


Mais quand vient le temps pour moi de parler sérieusement à Matéo, il se trouve qu’il a, lui aussi, quelque chose de très sérieux à soutirer à Adam. Sans le vouloir, je deviens la messagère de cette négociation très délicate.


Et lorsqu’Adam lance la rumeur que nous sommes un couple, lui et moi, je me demande jusqu’où il ira pour me protéger de nos ennemis !


 

MON AVIS :


Ce n'est pas un coup de cœur... mais ce n'était pas loin ! Après un tome deux qui m'avait un tout petit peu déçu sur certains points, ce tome-ci est venu rattraper la donne pour m'offrir un moment de lecture bien agréable. Je l'ai lu d'un coup en 1h30 ! C'est clairement mon préféré de la série à ce jour et j'en suis bien heureuse, car ça montre que bien qu'on puisse moins apprécier un tome, un autre peut nous plaire au point de rendre la série un coup de cœur, ce qui est arrivé avec celui-ci. Ce n'est pas compliqué : cette saga n'a pas fini de me surprendre, car chaque tome est meilleur que le précédent.


Chaque rebondissement m'a tenu en haleine dans ce troisième tome. Comme le premier livre, on est pris dans l'angoisse infernale qui se joue entre les bully et les victimes. Ainsi, la guerre entre Roan, Jules et Matéo contre Adam, Félix et Maxim était juste intense. Je me demandais ce qui allait arriver, à qui ils allaient s'en prendre, ce qu'ils allaient faire. Maxim a même reçu un coup en pleine face lors d'une altercation entre Roan et Adam... Cela étant dit, ça montre que la violence reste bien présente et crée une aura de peur constante. J'avoue que je crains la suite des choses. Jusqu'où peuvent aller Roan et Jules ? Ça revient à ce que j'avais dit dans ma critique du premier tome, l'angoisse des intimidateurs donne froid dans le dos et l'auteure n'hésite pas à montrer de façon crue à quel point ça peut être violent. D’habitude j’ai toujours mille et un défauts à donner à la violence et la toxicité, mais c’était tellement intense dans les péripéties que je n’avais même pas le temps de réfléchir à ça! Donc j'imagine que c'est un bon point... kinda ?


Quant aux personnages, j'avoue que j'ai été déçue que le thème du livre ait pris moins de place dans la vie de Maxim comparé au hockey. On a quand même un pauvre roman qui vit un accident et meurt sous les mains de son pire ennemi : l'eau. Ayons une pensée pour ce pauvre livre qui ne méritait pas un sort aussi horrible. Cependant, Maxim s'affirme un peu plus, garde la tête haute, n'hésite pas à parler et répliquer à ceux qui l'ont blessé. Que ce soit de se tenir debout devant Justine ou même confronter Félix. Concernant sa relation avec Matéo... je sais que je ne devrais pas aimer ça, mais... il y a quelque chose de puissant entre ces deux-là. Je crois que Matéo est un personnage très influençable et qu'au fond, c'est un bon garçon avec de mauvais amis. Même s'il est rough avec Maxim, il a toujours été honnête envers elle et lui a même donné l'occasion plusieurs fois de lui faire confiance. Malgré ses réticences, la jeune fille arrive à lui donner une chance de parler et de même faire un deal avec lui. Deal qui lui causera bien du trouble au final...


Pour Félix, je n'ai pas changé d'avis. Je ne lui fais aucunement confiance et je ne l'aime pas. Oui, il est anxieux, oui, il est tanné de se faire ramasser dans le vestiaire, mais il n'assume pas ce qu'il fait de pas correct, surtout lorsque ça concerne Maxim. C'est censé être sa meilleure amie, mais la peur l'empêche de la protéger, contrairement à Adam qui n'hésite pas à faire des coups tordus à leurs ennemis. Le problème avec Adam, c'est qu'on ne sait pas de quel côté il se trouve. Est-ce qu'il apprécie Maxim comme il le prétend ou bien il aime juste jouer le mauvais garçon ? À la fin de ce tome-ci, j'ai tellement été choquée que je ne sais même pas quoi penser !


Pas des farces, je finissais ma lecture en soupant, tellement j'étais absorbée par l'histoire, qu'à la dernière page, lorsqu'un revirement de situation survient que je n'avais pas vu venir... j'ai échappé le livre dans mon assiette ! Fort heureusement, il n'y a pas eu de dégât ! Je me suis étouffée avec ma bouchée, lâché un "what the fuck" bien sonore et j'ai regardé le vide pendant cinq minutes. Ça vous donne une idée de comment cette finale est troublante ! Et ANGOISSANTE pour le prochain tome. Je ne sais pas ce qui va arriver et pour être bien honnête, je capote !


Même si le sujet des livres était moins présent, j'ai adoré ce tome, les personnages, les péripéties, mais surtout les émotions que me fait vivre cette série. Si vous ne lisez pas du jeunesse, je vous prie de faire une exception ici, car mausus que c'est bon !

 

 





Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page