top of page
  • Photo du rédacteurMione

Le pouvoir des ombres, tome 3 : Au-delà de la mort de Magali Laurent

⭐ Service de Presse ⭐

Critique du tome 1 : Au-delà de la porte 

Critique du tome 2 : Au-delà de la peur

TITRE : Au-delà de la mort

SÉRIE : Le pouvoir des ombres

AUTEURE : Magali Laurent

ÉDITION : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Paranormal

NOMBRE DE PAGES : 272


RÉSUMÉ : Je suis une nécromancienne. Une créature apte à réveiller les morts. Ce pouvoir est d’autant plus terrifiant que je ne le maîtrise pas.


Et certains de mes alliés s’en méfient.


Car on me dit puissante. Dangereuse. Capable des plus grands cataclysmes.

À bien y penser, ils ont peut-être raison de me craindre.


 

MON AVIS :


Je vais être honnête, je crois que mon avis sur le livre a été un peu affecté par le fait que je n'étais pas totalement dans le bon mood pour plonger dans du paranormal, et ce même si j'avais très hâte de lire cette finale. Cela ne m'a pas empêché d'être surprise par plusieurs retournements de situation et surtout par la maturité de Rosaly qui a changé drastiquement depuis le premier tome. Ainsi, oui, ce n'est pas mon favori de la trilogie, oui j'y ai vu peut-être des défauts que je n'aurais pas vus à un autre moment, mais j'ai tout de même pu apprécier de nombreux éléments de ma lecture.


Le point positif, c'est vraiment Rosaly. On nous présente une jeune fille apeurée au début du premier livre, qui n'ose pas sortir, n'ose pas parler aux gens. Elle est complètement isolée jusqu'à ce qu'elle comprenne que les fantômes ne sont pas tous mauvais. Néanmoins, je réitère un commentaire apporté à la critique du tome 2 : QU'ONT LES FANTÔMES AVEC LES CHEVILLES ? Sérieusement !!! Dès la première scène, un lac, BAM, on attrape la cheville. Ossstttiiiiiiii c'est non ça !!!!! Et pourquoi je le mentionne ? Car même si Rosaly a frôlé la mort une couple de fois et qu'elle se fait toujours attraper par la cheville, la petite fille apeurée, prisonnière de son appartement, a complètement disparu. Elle est plus forte, même si elle a encore des craintes (normal quoi!), elle est plus fonceuse, elle parle plus, elle s'ouvre plus. Ce qui est beau de cette série, c'est qu'on a pu voir l'évolution de Rosaly de A à Z, pas seulement de ses pouvoirs, mais de sa coquille, de sa personnalité. Auprès de Jolan et Axel, Rosaly est une lumière qui fait plaisir.


On apprend aussi beaucoup de secrets dans ce tome, principalement concernant le trio Rosaly-Axel-Jolan, sur lequel le livre se concentre beaucoup. Mais c'est là que les petits commentaires négatifs commencent à apparaître.


J'aurais aimé en savoir plus sur les Ombres, en continuité avec les informations du deuxième tome, mais comme on se concentre principalement sur le Triade, sur le fait qu'Axel est à deux pas de la mort, les pouvoirs prennent une place de second plan et les éléments du roman restent en surface. Je n'ai pas ressenti l'angoisse, le stress de la situation, le danger qui les guettait. Ma plus grosse déception est principalement là. Il y avait un potentiel énorme sur plusieurs éléments du roman, sans que ceux-ci aient été approfondis. Par exemple : le lien de Rosaly et Jolan qui est vite répondu avec la Triade, la Triade, justement, dont on a quelques informations, mais pas beaucoup de détails sur ce que ça peut donner, causer, créer, provoquer. Il y a aussi la famille Lachaussée, la mort de C, les révélations de Gabriel. Ce sont plusieurs détails importants du récit qui sont rapidement mis de côté, ce qui est ironique, car mon deuxième point négatif, c'est que j'ai trouvé le livre assez lent.


Comme j'expliquais, il manquait, selon moi, de profondeur sur certains sujets présentés au courant de ce troisième tome. Les actions étaient étouffées. Encore là, je reprends la mort de C comme exemple, mais encore plus simple, la colère de Jeff envers le groupe pour ce qui est arrivé à Axel, sa non-réaction aux révélations de Gabriel, l'enlèvement de Marc-Antoine et ainsi de suite. Je ne sais pas si c'est parce que mon humeur était affectée, mais autant il y avait des péripéties, autant quand l'action pointait le bout de son nez, ça se réglait si vite que ça créait des moments lents.


Je dirais que ce qui a sauvé le plus cette finale, ce sont les révélations chocs un peu partout dans l'histoire, les personnages qui prennent une bonne place, je dirais principalement Rosaly et Jolan dans celui-ci, bien qu'Axel vienne apporter son grain de sel à un moment. La fin en soi est aussi très belle, très douce, avec Denise, Debora et les Ombres. Ça boucle la boucle comme on dit !


Ainsi, même si c'est le tome qui m'a le moins accroché, je peux tout de même dire que la série vaut la peine d'être lue, car elle nous offre une belle fin.

 






Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page