top of page
  • Photo du rédacteurMione

Krampus de David Bédard


TITRE : Krampus

COLLECTION : Les contes interdits

AUTEUR : David Bédard

ÉDITION : ADA


GENRE LITTÉRAIRE : Horreur

NOMBRE DE PAGES : 250


RÉSUMÉ : Un centre de détention juvénile en proie à d’inexplicables phénomènes.


Un mythe, aussi sinistre qu’ancien, auquel sont rattachés de curieux symboles.


Une créature cauchemardesque aux desseins sanglants qui sèmera l’hystérie et la mort partout où elle passera.


Une chasse mortelle au coeur d’un labyrinthe de glace.


Déjà présent dans plusieurs légendes germaniques datant du XIe siècle, le Krampus n’a jamais compté parmi les personnages mythologiques les plus aimables. À travers ce roman, David Bédard espère vous faire frissonner avec sa version contemporaine et bouleversante du Krampusnacht. Si vous n’avez pas été sage cette année, vous n’aimerez peut-être pas ce que vous y trouverez…

 

MON AVIS :


Je l’ai dit sur d’autres critiques de conte et je le répète ici : je ne suis pas friande du fantastique dans la collection, car je trouve que ça enlève au charme du retelling. Malgré une explication, je n’ai pas été totalement satisfaite. Je n’ai pas enlevé beaucoup de points à ce goût qui m’est propre pour la simple et unique raison que je n’aurais pas imaginé l’histoire autrement. À moins de jouer avec un tueur en série… je ne sais pas. J’ai trouvé le conte extrêmement bien construit malgré le côté fantastique et c’est la raison pour laquelle j’admets avoir bien apprécié ma lecture.


La plume de David est du bonbon pour les yeux. Ça se lit bien, facilement, et on embarque tout de suite. Il n’y a pas de torture ou de viol exagéré. Tout est présenté avec parcimonie, rendant le texte agréable et… stressant ! Oui, stressant, parce qu’à certains passages, j’avais une boule dans l’estomac. Une phrase anglophone a commencé à prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux ces derniers mois et c’est « Don’t let them know your next move » et c’est exactement ce que j’ai ressenti tout le long de ma lecture. Du début à la fin, on se trouve dans une ambiance angoissante remplie d’action qui laisse à peine le temps au lecteur de reprendre son souffle, car les personnages sont toujours en train de fuir le Krampus. Vous allez commencer le livre et le terminer dans la même séance, je vous avertis !

J’ai accroché au récit et particulièrement au personnage d’Alex que j’ai trouvé attachant, même si l’auteur met de l’avant à quel point c’est un bum qui manque de respect et n’hésite pas à avoir des comportements violents. Je trouvais qu’il y avait autre chose, quelque chose de plus profond en lui. Ses paroles n’étaient pas totalement en concordance avec sa personnalité protectrice. Un coup de cœur pour Alex qui méritait tellement mieux que tout ce qu’il a subit.


Les deux éléments que je reproche un peu au récit, c’est certaines scènes que je n’ai pas trouvé utiles à l’histoire. Particulièrement celle du début entre Christine et le cuisinier. À quoi ça servait si on n’était pas pour revoir le cook ? Aussi, au bout d’un moment, il commence à y avoir énormément de personnages, car le groupe s’agrandit au fur et à mesure qu’ils trouvent des survivants du labyrinthe de glace. J’ai été mélangée quelques fois.


Quant à la fin, j’ai été surprise, mais pas autant que je pensais l’être, bien honnêtement. J’avais un feeling depuis le milieu du livre qui s’est confirmé dans les derniers balbutiements de l’histoire, lorsque Alex se retrouve face à face avec le Krampus. Néanmoins, un autre élément vient nous offrir un retournement de situation que je n’avais pas vu venir et pour ça, wow à l’auteur.

Je suis en retard sur les lectures de David et je ne sais franchement pas pourquoi. J’aime sa plume, j’aime son esprit créatif et, une nouvelle fois, il ne m’a pas déçu avec ce deuxième conte interdit.


Rien de mieux que faire sa propre idée ! Tu peux te procurer le roman en cliquant sur le lien ci-dessous :




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Bannière_Mione.png
bottom of page