top of page

Dans l’ombre de Zachary T.4 de Cynthia Havendean

⭐ Service de Presse ⭐ | ❤️Alerte coup de cœur ! ❤️


Une conclusion renversante, étonnante et à glacer le sang, comme on les aime. Si vous n’avez pas encore lu la série Somber Jann, vous courrez acheter les romans en refermant ce quatrième tome. On en veut plus, toujours plus !


TITRE : Dans l’ombre de Zachary T.4

SÉRIE/STAND-ALONE: Tome 4 de 4

AUTEURE : Cynthia Havendean

MAISON D’ÉDITION : Les Éditions Édiligne

ANNÉE : 2022


GENRE LITTÉRAIRE : Psychothriller

NOMBRE DE PAGES : 242

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : 18 ans et +


RÉSUMÉ : « Je n’ai qu’une obsession : ELLE. » Qui sera la prochaine ? Toi. Je t’épie. Je te veux. Je t’aurai. Tu es à moi, ENGY… ?





MON AVIS :


Je dois avouer que j’ai été positivement déçue de terminer ce roman. J’en veux encore plus ! Même si le portrait de Zachary a bien été dressé, j’aurais aimé poursuivre ma lecture encore et encore. J’aime la manière dont réussit l’auteure à captiver son lectorat avec un roman qui se passe dans la tête d’un tueur en série. C’est terriblement bien construit.


Malgré le fait que Zachary n’est pas moins sanglant et dérangé, on a cette impression dans le quatrième tome que Jonas devient un peu le vilain de l’histoire. Il est celui qui essaiera de corrompre son « ami » et de le pousser à commettre des crimes horribles pour s’amuser. On nous présente un tout nouveau visage de Zachary, plus doux avec cette envie de vivre une vie normale tout en continuant de perpétrer des meurtres sordides. On sent la réconciliation tant voulue de ses deux personnalités, de son côté sombre et de son côté humain. L’évolution psychologique du personnage est bien ficelée et vraisemblable. Cela permet même de s’attacher à Zachary — il faut être doué pour parvenir à cette fin en tant qu’auteure !


Ne décèle-t-on pas d’ailleurs une part d’humanité chez Zachary à la fin du récit ? C’est peut-être moi qui m’emballe aussi.


Le quatrième et dernier tome de la série Dans l’ombre de Zachary conclut brillamment le récit. L’histoire se termine là où commence celle des Somber Jann. On assiste même dans l’épilogue à la première scène de celle-ci. Honnêtement, après ce roman, il faut impérativement lire ou avoir lu la série principale sur les frères Somber Jann et Engy. Contrairement à ce que je croyais, ces personnages sont beaucoup plus présents et le spin-off sur Zachary devient un préquelle de cette série.

J’ai aimé voir la façon dont s’emboîtent les deux histoires et même d’en découvrir plus sur les frères Somber Jann, particulièrement Jonas, qui est vu sous un autre jour. Je ne dirai pas comment se termine le roman, mais la fin WOW. J’ai été épaté par cet épilogue qui reprend la scène initiale du premier tome de Somber Jann et voir de quelle manière Zachary et Jonas sont impliqués dans cette dernière. Ce qui nous paraît un pur hasard en lisant la série principale se transforme pour devenir plus complexe que ce que l’on pourrait le croire. La suite des événements est aussi impactée par cette scène. J’ai trouvé que cette conclusion était un tour de force de l’auteure. Celle-ci parvient à faire des liens qui n’étaient pas visibles à première vue et qui ont encore plus de sens. À la fin du roman, ce n’est pas l’envie de lire la série Somber Jann qui va vous manquer. Moi-même, j’ai pensé m’y replonger.


À la fin de la lecture de ce roman, notre regard sur Zachary change. Bien qu’il soit un être déviant et exécrable, on a cette envie morbide de découvrir ses pensées pendant les tomes de Somber Jann. J’aimerais comprendre encore plus les raisons derrière ses agissements.


Encore une fois, on ne peut que saluer le talent de Pierre Rig Rodrigue pour les images qui parsèment le livre. Je ne pensais pas qu’il pouvait m’épater davantage. Les illustrations réalistes au début du roman et à la fin sont remarquables. On pourrait les confondre avec des photographies en noir et blanc, particulièrement la dernière. J’ai été estomaquée. Par ailleurs, chapeau à l’illustrateur pour certaines images qui reconstituent des scènes. Elles sont très réussies et l’une d’entre elles — dans une certaine salle de bains —, m’a donné froid dans le dos.



 

EN BREF :


Couverture/résumé : Ce dernier tome lie cette série et celle des frères Somber Jannen concentrant son attention sur le personnage d’Engy, notre héroïne dans les Somber Jann. On la reconnaît d’ailleurs parfaitement sur la page couverture du roman.


Univers/personnages : Le roman nous donne encore plus d’informations sur qui est réellement Jonas et nous entraîne peu à peu vers l’intrigue présente dans la série Somber Jann. J’ai aimé voir les événements qui ont précédé le récit des frères Somber Jann et découvrir les personnages principaux sous un autre point de vue.


Début du récit : Le début nous plonge immédiatement dans la nouvelle vie de Zachary dans le réseau. On assiste aux méfaits qu’il commet, mais aussi à ceux de Jonas, ce qui nous donne une tout autre vision de ce personnage.


Fin du récit : Le roman se termine avec la première scène de la série Somber Jann. Si vous ne l’avez pas lu, j’ai bon espoir que cette finale vous donnera envie de la découvrir.


Note générale : Je vous recommande de lire la série Dans l’ombre de Zachary. Si vous avez apprécié la série Somber Jann vous adorerez revisiter les personnages et l’univers de cette série. Même si vous ne l’avez pas lu, vous apprécierez suivre Zachary malgré toute la violence dont il fait preuve. Les quatre tomes sont fort intéressants et, pour ma part, les deux derniers ont été mes préférés puisqu’ils mettent en scène les frères Somber Jann.


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page