top of page

Dans l’ombre de Zachary T.2 de Cynthia Havendean


⭐ Service de Presse ⭐


Et si Zachary pouvait changer ? Cette question est au cœur du second tome. Après avoir suivi Zachary dans la perpétration de ses abominations, on laisse sous-entendre une possibilité pour notre antihéros d’avoir une vie normale. Mais est-ce seulement possible ?


TITRE : Dans l’ombre de Zachary T.2

SÉRIE/STAND-ALONE : Tome 2 de 4

AUTEURE : Cynthia Havendean

MAISON D'ÉDITION : Les Éditions Édiligne

ANNÉE : 2021


GENRE LITTÉRAIRE : Psychothriller

NOMBRE DE PAGES : 215

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : 18 ans et +


RÉSUMÉ : «Telle une ombre, je suis partout. On ne peut m’attraper.»


Zachary Jeff’Ossen Ross, un tueur en série dans la même veine meurtrière que Norman Bates.



Qui sera la prochaine?

Toi.


Je t’épie.

Je te veux.

Je t’aurai.

Retourne-toi, je suis juste derrière toi, Avery…


MON AVIS :


Le second tome regorge de violence, mais aussi de révélations sur Zachary. Plus le roman avance, plus on comprend pourquoi Zachary a un trouble dissociatif et on arrive à mieux le cerner. C’est une chose d’introduire un tueur en série, mais de partager efficacement sa psychologie en est une autre. L’auteure expose habilement les sévices de Zachary. D’ailleurs, la scène qui est à l’origine de son trouble fait frissonner. C’est tout simplement horrible. Il est évident que sans l’intervention efficace d’un. e psychiatre compétent. e, Zachary n’aurait jamais pu devenir mieux que ce qu’il est devenu. Et, malheureusement, il n’a pas eu la chance d’avoir de l’aide, glissant dans entre les filets du système.


Ce qui m’a plus dans ce tome est la force de la dualité entre les deux personnalités de Zachary. D’un côté, on a Zach, un tueur en série et la partie sombre de Zachary, et de l’autre côté, on a Zachary qui veut seulement pouvoir vivre une vie normale et oublier toutes les horreurs qu’il a subies et dont il a été témoin. L’arrivée d’Avery dans sa vie est une bénédiction pour lui autant qu’une malédiction. On s’en doute — si vous avez lu le premier tome —, Zach voudra lui faire du mal. C’est sa manière à lui d’attiser ses fantasmes. Mais Zachary arrive-t-il à protéger Avery qui ressemble à un ange ? Pourra-t-il sauver cette fille qui aide des enfants comme lui ? Une fille qui, s’il l’avait connu enfant, aurait peut-être pu l’aider et l’empêcher de sombrer ? Bon, si vous avez lu la série Somber Jann, vous vous doutez probablement de la réponse… Cependant, je dois avouer que je me suis laissée prendre un jeu même en connaissant la suite des choses. L’auteure arrive à créer le doute dans notre esprit et joue terriblement bien entre les deux personnalités de son personnage.


Par ailleurs, ce roman se concentre moins sur les atrocités que peut commettre Zachary, mais plutôt sur le pourquoi. Je vous rassure, votre soif de sang sera très satisfaite tout de même. Toutefois, j’ai trouvé qu’on avait davantage accès au passé de notre antihéros et à ce qui est à l’origine de sa personnalité, que dans le premier.


La présence du réseau se fait plus ressentir dans ce roman. Quel est le réseau ? Si vous n’avez pas lu la série Somber Jann, il s’agit d’un réseau criminel dont fait partie l’oncle/père de Zachary et les frères Somber Jann. Dans ce roman, on introduit davantage cette organisation et l’intégration de Zachary à ce dernier. Il le fait d’ailleurs avec ces propres méthodes qui déplaisent fortement… Je vous laisse lire le roman pour le découvrir.


À la fin du roman, j’ai eu le bonheur de revoir mes personnages favoris de la série Somber Jann. Même si ce fût bref, je sais que la suite me réserve de belles surprises avec eux ! Comme je l’ai mentionné dans la critique du tome 1, vous n’avez pas à lire cette série pour apprécier Dans l’ombre de Zachary, mais je vous le recommande fortement pour voir les clins d’œil et pouvoir comprendre davantage l’univers dans lequel évolue Zachary.


Dans ce tome, les images de l’artiste Pierre Rig Rodrigue viennent une fois de plus mettre en valeur le récit. Certaines scènes gore nous sont montrées en image et le tout est… joli ? C’est étrange de dire une chose pareille, mais les scènes morbides deviennent des œuvres d’art. Je pense d’ailleurs à l’image de Zach qui danse avec l’une de ses victimes. Cette touche artistique au récit me plaît beaucoup.


 

EN BREF :


Couverture/résumé : On découvre la douce Avery sur la couverture et on peut percevoir la menace de Zachary sur elle. Le résumé nous laisse sur notre faim et la dernière partie se répète changeant uniquement le prénom, ce que j’apprécie beaucoup. Ça laisse présager la suite.


Univers/personnages : Dans le deuxième tome, le réseau criminel présent dans la série Somber Jann nous est introduit, de même que les frères Somber Jann à la fin du roman. On en apprend plus sur la manière dont Zachary intègrera le réseau et sa relation avec les Somber Jann.


Début du récit : Le récit commence là où se termine celui du premier tome. On comprend que Zach, la personnalité sombre de Zachary, a pris le contrôle et a donné vie à ses fantasmes.


Fin du récit : J’ai adoré la fin qui fait le pont avec la série Somber Jann. On en découvre plus sur les liens unissant les personnages de cette série et Zachary.


Note générale : Je vous recommande sérieusement de lire ces romans tout comme ceux de la série Somber Jann. J’ai adoré voir surgir mes personnages préférés de la série et en apprendre plus sur Zachary.





25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page