top of page

Anna Caritas, t.4: Le carnage de Patrick Isabelle


Le quatrième tome de la série Anna Caritas suit un tueur en série, assoiffé de sang, qui s’attaque aux gens qu’aime notre héros. C’est une piste de l’horreur que l’auteur n’avait pas encore explorée jusqu’à maintenant. Dans ce tome, ce n’est pourtant pas le tueur qui m’a le plus intéressé, même si j’ai adoré les clins d’œil au premier tome, mais plutôt les nouvelles révélations sur le personnage de Marianne Roberts. On en apprend davantage sur mon personnage préféré et j’ai adoré la voir sous un nouveau jour.


Attention aux spoilers. Il s’agit de la critique du tome 4. Si vous n’avez pas lu les critiques du tome 1, 2 et 3, je vous invite à le faire ici :




TITRE : Anna Caritas : Le carnage

SÉRIE/STAND-ALONE : Tome 4 de 4 (pour l’instant) + un hors-série

AUTEUR : Patrick Isabelle

MAISON D’ÉDITION : Éditions les malins

ANNÉE : 2021


GENRE LITTÉRAIRE : Horreur

NOMBRE DE PAGES : 384

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE: 13 ans et +


RÉSUMÉ : William Walker tentait de se faire discret depuis un an, jusqu’à ce que Marianne Roberts revienne pour réveiller les fantômes du passé.


Alors que Saint-Hector croule sous la canicule, les cadavres commencent à s’accumuler à un rythme terrifiant : un tueur masqué sévit au collège Anna Caritas. William se retrouve, malgré lui, au centre de l’affaire.


S’il veut à tout prix percer le mystère de ces événements macabres, il apprendra à ses dépens qu’il y a des démons qu’on ne peut pas chasser.


MON AVIS :


Le quatrième tome de la série met de côté les forces occultes telles que vues dans le premier tome et le troisième tome pour se concentrer sur les attaques répétées d’un tueur en série. On suit davantage notre héros qui essaie de trouver qui est derrière ces meurtres. De plus, ses interactions avec la police sont plus positives puisque, pour une fois, elle n’est pas contre lui et le croit.


Notre héros évolue dans ce récit et on sent qu’il atteindra bientôt l’âge adulte. Il n’est plus naïf et ne se laisse plus berner aussi facilement, particulièrement par la belle Marianne et ses mensonges. C’est un personnage que j’aime beaucoup, mais on comprend à la longue que le héros en a assez. Même s’il est toujours attiré par elle, elle réussit toujours à omettre la vérité et à lui cacher des informations importantes. Je comprends parfaitement les raisons qui la poussent à agir ainsi; elle a fait des choses dont elle n’est pas fière, mais, lorsqu’elle a menti une fois de plus, j’ai commencé à douter que William ne finisse avec elle à la fin de cette série (à suivre…). Malgré le fait que j’aime beaucoup leur relation, il faut se dire qu’elle est toxique pour lui, même si elle veut son bien, et je pense que William est désormais assez mature pour le comprendre.


J’ai beaucoup aimé la capacité de l’auteur à tisser des liens avec les précédents récits. Dans ce tome, on explore plusieurs événements importants du premier tome et on y ajoute une nouvelle lecture. De plus, les incidents du premier tome sont directement liés à ceux de celui-ci J’ai apprécié la connexion entre les deux et cette impression de revenir aux sources, là où tout a commencé.


Bien entendu, plusieurs révélations importantes ont lieu dans ce roman. Ce ne serait pas Anna Caritas sinon ! L’auteur nous entraîne dans l’enfance de Marianne et nous fait découvrir toute sa relation avec son père et ce qu’elle a vécu, expliquant beaucoup de choses sur son attitude à l’égard de William et ses agissements qui pouvaient sembler déraisonnables pour le héros. On en apprend également plus sur la véritable histoire derrière les Damnés.


À l’exception de Marianne et Élie qui demeurent coûte que coûte aux côtés de notre héros, je trouve que William est très isolé dans ce tome et qu’il essaie de régler tous ses problèmes par lui-même. Vraisemblablement, ce n’est pas une bonne chose pour lui, mais les circonstances l’y ont obligé.


Malheureusement, ce tome semble marquer la fin de la série. Il se passe un événement important qui laisse présager qu’il ne reste qu’un combat final à livrer pour le héros et ses amis. J’ai hâte à la conclusion de la série, mais ces personnages vont me manquer terriblement.



PS Je vous conseille la lecture du roman Oups ! Mauvaise fenêtre puisqu’elle contient une petite histoire qui nous présente le personnage de Logan qu’on rencontre dans ce tome. Cette petite histoire est géniale et j’aurais aimé que ce nouveau personnage soit encore plus présent dans ce tome.



 

EN BREF :


Couverture/résumé : Cette couverture me donne la chair de poule. Chaque fois que je pose les yeux sur elle, je vois ce tueur sanguinaire qui me donne des frissons. Honnêtement, cette couverture présente exactement ce sur quoi porte l’histoire.


Univers/personnages : Dans ce tome, nous ne découvrons pas de nouveaux personnages, à l’exception de Logan qu’on voit peu. On suit plutôt les intrigues précédentes et l’évolution des relations. On écarte également certains personnages par des événements. J’ai eu l’impression que notre héros était très seul dans ce tome, très isolé. Aussi, l’univers se rapproche du premier tome et on revient sur plusieurs coins sombres du récit du tome 1.


Début du récit : Comme à son habitude, l’auteur nous plonge dans son récit dès le premier chapitre avec un événement marquant. Sans trop en dire, j’ai prié fort pour que ce ne soit qu’un mauvais rêve comme à la fin du troisième tome.


Fin du récit : J’ai trouvé que la fin de ce tome annonce malheureusement la fin de la série bientôt. À moins du contraire, on sent qu’il ne reste plus qu’un tome ou deux aux aventures de William Walker et de sa bande. La finale du tome 4 marque un point de non-retour et on se doute qu’après cela, le récit sera clos. Pleurs.


Note générale : Comme tous les autres tomes de la série d’Anna Caritas, je lui octroie une bonne note. Ce n’est pas mon préféré, mais il a beaucoup de bons points et il m’a rappelé le premier tome. Comme à l’habitude, j’ai adoré ma lecture et j’ai bien hâte à la suite.





















34 vues0 commentaire

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page