top of page

Anna Caritas : L’Éveilleur 2e partie de Patrick Isabelle

❤️Alerte coup de cœur ! ❤️|⭐ Service de Presse ⭐

TITRE : Anna Caritas : L’Éveilleur 2e partie

SÉRIE/STAND-ALONE : Tome 5 partie 2 de 7 (incluant le hors-série et les deux parties du tome 5)

AUTEUR : Patrick Isabelle

MAISON D’ÉDITION : Éditions les malins

ANNÉE : 2023


GENRE LITTÉRAIRE : Horreur jeunesse

NOMBRE DE PAGES : 288

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : 13 ans et +


RÉSUMÉ : Le Mal est débarqué à Saint-Hector et cette chose n'a pas l'intention de se laisser chasser facilement. William Walker a l'impression de se réveiller d'un cauchemar S'il appréhende le retour de Marianne Roberts, il est loin de se douter que la menace sera plus sournoise qu'il le craignait Dans cette conclusion à l'ultime tome de la série, les ténèbres ont faim, et aucune âme n'est à l'abri. Soyez avertis..


MON AVIS :


Attention ! Cette critique est celle du dernier tome de la série. Je vous invite à lire la critique du tome 1 pour découvrir la série.


C’est fini ! Je suis à la fois contente de savoir comment se termine cette histoire qui m’a habitée pendant plusieurs années, mais à la fois, j’ai envie de pleurer de ne plus voir ces personnages que l’auteur m’a fait adorer ou détester! Chaque tome était pour moi un beau cadeau ! Je le recevais et je ne pouvais m’empêcher de le lire immédiatement, sans être capable de m’arrêter. Une vraie drogue !


Ce dernier tome n’y fait pas défaut. J’étais incapable de me contenir et de le savourer. En 24 h, j’avais passé au travers. Mais que de péripéties et de morts dans cette conclusion. Je capote ! Chaque page que je tournais m’arrachait un personnage. J’y reviendrai dans une section à la fin de la critique que je vous conseille d’éviter si vous ne voulez pas avoir de spoilers. D’ailleurs, vous verrez que je ne vais pas trop en profondeur du point de vue du récit pour éviter de vous dévoiler des éléments importants de cette conclusion, la section à la fin satisfera les plus curieux.euses.


Cette deuxième partie commence immédiatement après les événements de la première partie. On voit William qui essaie une nouvelle fois d’obtenir l’aide d’Élie et il y parvient cette fois. Dès le début, William nous fait comprendre que le problème vient de Marianne. Mais alors qu’on pourrait croire qu’elle est la méchante de l’histoire et va s’en prendre à nos personnages adorés (j’avais peur de haïr mon personnage préféré), Marianne surgit pour expliquer ce qui se passe et aider William à régler une bonne fois pour toutes ce qui se passe à Saint-Hector.


Quand le résumé dit que le Mal est débarqué à Saint-Hector, c’est peu dire ! La violence est hallucinante dans ce tome. Tout va de travers pour les habitants. On se demande vraiment pourquoi quiconque resterait dans cet endroit dangereux où le sang coule à flots !


J’ai adoré que l’auteur fasse monter la violence en crescendo dans ce dernier tome. Il se passe des choses inimaginables. On assiste à des scènes horribles et on sait que la destruction de la ville sera nécessaire. Cet endroit doit disparaître (pour mon grand désarroi) ! En plus, mon personnage favori est très présent dans ce dernier tome. Marianne Roberts est au centre de l’intrigue. On en apprend plus sur elle et on la comprend encore mieux. J’ai aimé que pour une fois, elle ne se défile pas. Elle a eu tendance dans d’autres tomes à fuir et William lui a souvent reproché. Le dernier roman séparé en deux parties a été pour moi vraiment agréable, puisque Marianne, mon personnage favori, est impliquée du début à la fin et que le mystère qui l’entoure s’éclaircit. D’ailleurs, la scène où elle vient secourir William avec son sabre, c’est ma scène préférée de toute la série. WOW ! J’en aurais pris mille comme ça. Marianne est tellement badass !


Je suis très satisfaite de cette fin. J’aurais pu être déçue, mais ça n’a pas été le cas. Je m’étais faite à l’idée que les personnages n’allaient pas tous survivre et que la conclusion serait sanglante. Honnêtement, je ne m’attendais pas à autant, mais j’ai encore plus adoré. J’ai toujours du mal avec les histoires qui finissent trop bien et où l’auteur. e a du mal à tuer ces personnages. Si ça avait été le cas, j’aurais trouvé la finale peu réaliste !


J’ai beaucoup de peine que ce soit terminé, mais j’ai bon espoir ! L’épilogue ouvre une porte à une suite, et je croise les doigts pour que ce soit le cas.


 

ATTENTION SPOILERS: passer à la section En bref pour éviter toutes révélations sur le roman.


D’ailleurs, concernant cet épilogue, je trouve intéressant de suivre la famille plusieurs années plus tard ! Est-ce qu’on suivra Odile ? J’adore ce personnage, vraiment. Elle me donne des vibes à la Marianne Roberts. Et qui est dans le miroir avec des mèches blanches ? Ce n’est pas Walker ? Est-ce que c’est Marianne ? Est-ce que c’est un autre démon à contrer ?


Pour ce qui est des morts, my gosh ! Je dois dire qu’il y a trois morts qui me sont restées en travers de la gorge. Et, surprise pour l’auteur et ceux qui ont lu mes précédentes critiques, ce n’est pas Marianne. Je m’attendais à son sacrifice. L’histoire a commencé par sa faute, les événements se sont déclenchés avec son arrivée, tout devait se finir avec elle. Bien sûr, j’aurais aimé qu’elle vive heureuse avec William jusqu’à la fin de ses jours, mais bon… Les trois morts sont celles de Ji-Soo, d’Ulric et de Sœur Denise. Concernant la première, pauvre fille ! Déjà elle perd tous ses amis et devient handicapée, mais en plus elle se transforme en une version encore plus démoniaque du personnage dans The Ring. Et tout ça dans les premières pages ! Pour Ulric, j’étais quand même surprise. Quand il débarque, le cou en sang, je me suis dit : « Quoi ? ». Je ne m’attendais pas à ça. Sœur Denise, ça m’a choqué. Je la voyais comme un pilier fort, impossible à faire ployer. L’imaginer pendue dans le vide m’a vraiment terrifié. Aussi, je me dois d’aborder un peu la mort d’un de mes personnages préférés, celle de Gabrielle. Je m’en doutais. Après Anthony, elle a été sauvée si in extremis souvent que j’étais persuadée qu’elle ne s’en sortirait pas. Bref, j’ai tout de même beaucoup de peine pour tous ces personnages qui ont vécu l’horreur.


Finalement, quant au dernier chapitre avec la destruction de la ville, j’ai trouvé le tout très épique et exaltant. Je voulais crier aux personnages de se sauver rapidement. J’étais très stressée ! C’était très bien construit, très fluide et agréable à lire.


 

EN BREF :


Couverture/résumé : La couverture est magnifique comme tous les tomes précédents. Les flammes prennent tellement de sens, vous verrez si vous n’avez pas lu !


Univers/personnages : Oh my gosh… Ça tombe comme des mouches dans ce dernier tome ! Je pense qu’il faut avoir le cœur solide pour lire le dernier tome. J’ai eu mal pas juste une fois en voyant ce qui arrivait à mes personnages chéris.


Début du récit : Le premier chapitre nous donne un bon résumé de la première partie pour nous rappeler tous les événements désastreux qui ont conclu le tome précédent. Beaucoup de morts ! On dirait que je ne me souvenais pas d’avoir assisté à autant de massacre ! Pour le chapitre suivant, on vous plonge dans l’action directement. Et la violence sans nom s’amorce !


Fin du récit : Je suis satisfaite de la fin, surtout qu’il y a une ouverture pour une suite ! J’aime que l’auteur ait donné un aperçu plusieurs années après les événements. J’espère retrouver certains des personnages dans ses prochains projets !


Note générale : Honnêtement, c’est une très bonne fin (pas joyeuse pour tout le monde du moins). Et je ne suis pas déçue du tout ! Je le recommande fortement et j’ai hâte de découvrir les prochains projets de l’auteur !




Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page