• Mione

Un jour à la fois de Ninon Amey

⭐ Service de Presse ⭐ |❤️ Alerte coup de coeur ! ❤️

TITRE : Un jour à la fois

SÉRIE : Les liens du coeur

AUTEURE : Ninon Amey

ÉDITION : Autoédition


GENRE LITTÉRAIRE : Romance psychologique

NOMBRE DE PAGES : 347


RÉSUMÉ : «La vie réserve parfois de belles surprises, pour peu qu'on lui en donne l'occasion...»


Quand, après cinq longues années, Matthias retombe par hasard sur Lily, il n'en croit pas ses yeux. Ni ses oreilles. Car contrairement à l'adolescente qu'il a connue, la jeune femme... parle !


Craignant que cette dernière ne disparaisse aussi rapidement qu'elle est apparue, il lui propose un rendez-vous. Durant celui-ci, Matthias va très vite se rendre compte que les blessures profondes de son amie ne sont pas tout à fait cicatrisées.


De son côté, Lily hésite à laisser ce père célibataire réintégrer son quotidien et redoute de souffrir davantage si elle accepte de lui ouvrir de nouveau son coeur.


Matthias, déterminé à gagner sa confiance, va tenter, avec une patience infinie, de lui faire comprendre que, malgré les épreuves de la vie, il vaut mieux vivre que survivre et que le bonheur est parfois juste à portée de main.


Le Tome 1 et le Tome 2 peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre, mais sont nécessaires pour le Tome 3 à paraître.


La critique du premier livre, Garder le contrôle, est disponible ici.

 

MON AVIS :


J’ai lu ce roman en une soirée et je peux vous affirmer que c’est, à ce jour, mon favori de l’auteure. Un énorme coup de cœur. En fait, je n’ai absolument rien de négatif à dire sur celui-ci. Normalement, il y a toujours un petit truc qui me chicote, mais là, rien du tout. Je l’ai trouvé parfait, du début à la fin. Honnêtement, ça faisait longtemps que je n’avais pas lu une aussi belle romance. Ninon Amey n’a rien à envier à de gros noms comme Colleen Hoover, car ce roman a tout d’une romance best-seller américain.


L’histoire suit Matthias et Philippine, également appelée Lily. Si le début nous présente de jeunes adultes avec un passé commun, c’est en plongeant dans le journal de Lily qu’on découvrira leur histoire. Ce que j’ai aimé, c’est que le récit ne fasse pas de back and forth tout le long en souhaitant garder le suspense. On commence dans le présent, on plonge pendant plusieurs chapitres dans le passé, puis on retrouve à nouveau nos protagonistes dans le présent où ils se reconstruisent. Cette construction narrative était excellente, car elle permet de connaître les personnages avant de voir leur évolution.


Matthias est un jeune papa célibataire. Son ex-petite amie, Charlotte, est morte en donnant naissance au petit Robin. Le jeune homme s’est retrouvé à devoir faire son deuil tout en s’occupant d’un nouveau-né. Lorsqu’il rencontre Philippine, son fils est âgé de presque deux ans, il est de retour au lycée pour avoir son bac et ne souhaite qu’une chose : travailler dur pour offrir une belle vie à son enfant. Il n’a rien à faire des commérages sur son dos, Robin est sa priorité. Heureusement, il a l’aide de sa famille, que j’ai trouvé incroyable. Tout comme Matthias, en vérité. C’est un bon garçon, avec de bonnes valeurs, responsables, courageux, avec un grand cœur, bref, un personnage qui nous pousse à prendre un moment pour apprécier ce qui nous entoure. Dans le présent, il n’a pas changé, bien qu’il soit plus âgé. Toujours aussi préoccupé par l’éducation de son fils, il n’hésite pas à aider Lily, avec qui il avait perdu contact il y a plusieurs années. Quant à la jeune femme, disons qu’elle a son propre cheminement à faire.


[Parenthèse : Le frère de Matthias s’appelle Noam et je trouve ça drôle]


Philippine est muette après un traumatisme. Elle a vécu quelque chose d’horrible, qu’on découvre plus loin, et communique avec ses amis Aya et Tiago, à l’aide d’un carnet ou bien en répondant par oui ou par non d’un signe de tête. Elle est persécutée à l’école, en plus de se persécuter elle-même, puisqu’elle est rongée par la culpabilité. Même si ses balbutiements avec Matthias sont difficiles, car Lily refuse d’être seule en sa présence et surtout, d’être en présence de Robin, ils finiront par devenir amis et à communiquer avec le carnet, découvrant les secrets l’un de l’autre. Le garçon a une facilité surprenante à comprendre la jeune femme, ce qui lui fait autant de peur que de bien. Elle finira par lui raconter son histoire et les raisons de son traumatisme. Matthias, au lieu de s’enfuir, comme elle le craignait, décide d’aider et de supporter son amie dans cette épreuve… du moins jusqu’à ce qu’elle disparaisse du jour au lendemain.


Ce que j’aime de ces deux personnages, c’est qu’ils sortent des castes habituelles. Les sujets de ce roman sont sensibles. On parle de parentalité à l’adolescence, de mort, mais également d’agression sexuelle et d’adoption. Matthias, comme Philippine, a vécu des expériences troublantes qui ont laissé des marques. Ensemble, ils arrivent à s’aider et à se comprendre, mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. On est dans une histoire qui prend son temps, qui respecte les limites de chacun et qui permet aux personnages d’évoluer comme de vraies personnes. C’est doux, c’est humain, c’est réaliste.


Mon gros coup de cœur, ce sont les émotions représentées au fil du récit. Lily vit de la peur et de la culpabilité et on la ressent. Matthias se sent souvent impuissant et anxieux, on le sent aussi. Celui-ci n’a pas le choix d’avancer, malgré ses incertitudes, car il a un autre humain qui compte sur lui. Lily, quant à elle, se demande à quoi aurait ressemblé sa vie si elle avait fait des choix différents.


La fin est légèrement prévisible, mais le contraire n’était pas voulu, on savait où s’alignait l’histoire, car tous les personnages, que ce soit de Garder le contrôle, que d’Un jour à la fois, doivent faire face aux décisions qu’ils ont prises. Seront-ils capables de les accepter ou souhaiteront-ils revenir en arrière pour changer leurs choix, même si ce n’est pas possible ?


J’attends le troisième tome avec impatience, car je me suis attachée à Matthias, Lily et Robin. Si Sofia et Stan m’avaient bouleversé, ce n’est rien comparé à eux. Même Victoria et Aaron n’ont pas réussi à fracasser mon cœur de la sorte. Je crois que la suite nécessitera des mouchoirs et beaucoup d’amour.


Pour découvrir l’histoire de Matthias et de Philippine, vous pouvez acheter le livre en cliquant sur le bouton adéquat selon votre provenance :





25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Bannière_Mione.png