top of page
  • Photo du rédacteurMione

Starters de Lissa Price

Starters écrit par Lissa Price

Vous rêvez d’une nouvelle jeunesse? Devenez quelqu’un d’autre

Règles s’appliquant à la clientèle de « Prime destinations »


1) N’oubliez pas que le corps dont vous êtes locataires est celui d’une jeune personne.

2) Il vous est strictement interdit de le modifier ou de le blesser.

3) Toute activité illicite entraînera l’annulation de votre contrat.


Le corps que vous avez loué nous appartient.


Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu... Et Callie prend bientôt conscience que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix!


Voici ma première critique d’un livre anglophone. Je voulais commencer avec Starters, car c’est ma troisième série favorite. En fait, il y a une suite qui se nomme Enders et je vais vous expliquer la signification des titres dans quelques instants. J’ai pris ce livre, car lorsque je l’ai découvert, je suis vraiment tombé en amour avec l’histoire. S’il y a bien un thème qui me rejoint le plus dans le « fantastique », ce sont les mondes post-apocalyptiques. Ce qui peut arriver est infini et je suis toujours surprise de voir ce qui se passe dans la tête des auteurs.

Parlons un peu de l’auteure. Originaire des États-Unis, Lissa Price étudie en photographie et fait un master en écriture au UCLA. Elle a écrit deux romans, Starters et Enders. L’histoire de la série Starters était qu’elle allait se faire vacciner pour la grippe et elle n’a pas pu, car il ne restait plus assez de vaccins. Vous allez comprendre la comparaison. Il n’y a pas beaucoup de biographies sur Lissa Price, elle n’a même pas une page Wikipédia, mais malgré tout, c’est une excellente auteure et je vous la présente maintenant.

 

Starters nous entraîne dans une version post-apocalyptique de Los Angeles. Une arme chimique a été lancée et seuls ceux qui ont réussi à avoir un vaccin à temps ont survécu. Ainsi, on se retrouve avec deux groupes d’âge : les Starters (ceux de moins de 20 ans) et les Enders (ceux de plus de 60 ans). Les Starters sont particulièrement pauvres, car ils sont trop jeunes pour travailler, c’est là que rentre en compte la Banque de corps de Prime Destination. Le but est simple : les Starters offrent leurs corps aux Enders. Ainsi leur esprit est en « pause » pendant que l’esprit des plus vieux prend possession de leur corps. Le problème, c’est que la jeune Callie qui est la narratrice, ça ne se passe pas comme prévu. Afin de pouvoir nourrir son petit frère Tyler, elle décide de prêter son corps, mais elle se rend compte qu’elle a toujours accès à son esprit et à son corps, mais vit la vie de la Enders qui l’a loué. Elle va apprendre assez rapidement que tout était prévu et calculer par la Enders qui l’a choisi pour mettre à terre le plan sordide de Prime Destination. En vivant sa « nouvelle vie » de riche, elle tombe amoureuse d’un garçon qui, malheureusement, ne sera pas celui qu’elle croyait qu’il était. Viennent ensuite plusieurs péripéties intéressantes qui bouclent le livre jusqu’à la fin où la révolution éclate. Callie a déjoué le plan, mais était-ce le bon?


L’écriture de Lissa Price est fluide, on ne se rend pas compte qu’on défile les pages l’une après les autres. Cependant, je peux avouer avoir arrêté ma lecture deux-trois fois, alors que normalement, je m’installe pour trois heures et je finis d’une traite. Quand ça arrive, c’est que l’histoire ne me captive pas à 100 %.


J’aimerais parler de Callie. Ce personnage de seize ans qui lui arrive d’être un peu « simplet ». Au départ, on y retrouve une jeune fille qui semble être le contraire du fameux cliché de l’adolescente américaine, mais ça, c’est jusqu’à tant qu’elle rencontre un garçon qui lui plaît. Malgré tout, comme j’ai dit, au début, on y retrouve plus une semi-adulte qui a des responsabilités et qui veut tout faire pour son jeune frère. Elle se retrouve malgré elle prise dans une révolution, un peu comme Katniss Everdeen dans Hunger Games. Par contre, tout comme Katniss, Callie a une personnalité qui est… disons-le énervante. Elle est naïve et elle n’a pas une personnalité éclatante. C’est décevant. Au début, elle fonce, afin de tout faire pour son frère, mais elle prend vite goût à la vie de luxe des Enders et en oublie presque ceux qu’elle a laissés derrière. On passe de l’adolescente super responsable et terre à terre, à une jeune adolescente tête en l’air qui ne sait plus comment agir en société.

En parlant de société, j’aime le fait que l’auteure dénonce cette génération vieillissante qui tente le tout pour le tout de se rajeunir. En louant le corps des Starters, c’est comme s’ils vivaient éternellement, même s’ils vivent plus de cent ans!


Le plus gros défaut qu’on retrouve dans le livre, c’est le manque d’information sur avant la dystopie. Je me doute qu’on retrouve la réponse dans le deuxième tome (que j’ai, mais que je n’ai pas encore lu), mais j’aime bien quand on me raconte l’histoire d’une dystopie dans le premier tome, ça permet de mettre les points sur les i et les barres sur les t. On passe ensuite à autre chose de plus intéressant que de mettre un suspense sur cette histoire. À moins que, par surprise, on apprenne que Prime Destination est responsable de la mort de milliers de personnes dans le deuxième tome, alors là je serais un peu moins déçu, mais je le serais quand même, car ça aurait été trop prévisible.


Malgré ses défauts, j’ai adoré la dystopie et je vous la conseille à tous. Avec quelques petits travaux de réécriture, le livre de Lissa Price serait une complète merveille. Elle se positionne quand même au numéro 3 de mon top 3 (logique me diriez-vous) dans ma liste de livres anglophones. Rester à l’affût, je vous présenterai peut-être sa suite! Si ça vous intéresse, faites-le-moi savoir dans les commentaires 😊

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Bannière_Mione.png
bottom of page