top of page

Simple inspiration libre ou PLAGIAT ?


Le plagiat est un mot effrayant pour un auteur ou une auteure, ou n’importe quel artiste. C’est une accusation grave que personne ne veut voir associer à son travail que ce soit en tant que plagié ou plagiaire. C’est également un acte répréhensible et qui peut coûter cher s’il est trainé devant les tribunaux. Il faut savoir s’en protéger, mais, aussi, en connaître les limites. Dans cet article, je vais tenter de vous expliquer cette différence capitale qui existe entre plagier et s’inspirer librement d’artistes qu’on admire.



Qu’est-ce que du plagiat ?


Tout d’abord, qu’est-ce que le plagiat ? À son plus simple, il s’agit de copier un ouvrage appartenant à autrui. On fait référence au plagiat lorsque quelqu’un utilise les écrits d’autrui sans mention d’emprunt ou qu’il utilise l’œuvre d’autrui soit par emprunt, sort par imitation (GDT).


Le plagiat est l’acte de voler la propriété intellectuelle de quelqu’un d’autre pour s’en servir dans son propre travail. Il est toutefois possible d’utiliser certaines phrases ou idées d’un autre texte tout en le citant. C’est important.


Le plagiat est souvent fait de manière consciente, mais parfois, c’est de manière inconsciente. Vous allez volontairement utiliser les idées d’autrui ou vous croyez que certaines idées sont les vôtres, mais ce n’était pas le cas. Si vous lisez votre manuscrit et vous vous dites, tiens c’est vraiment ressemblant à une telle ou à un tel. Je vous conseillerai de vous assurer que vous n’avez pas copié… Par contre, vous pouvez vous inspirer du travail des autres artistes. C’est ce qu’on nomme l’inspiration. J’y reviendrai dans quelques paragraphes.


Plusieurs auteures et auteurs ont été accusés par le passé d’avoir plagié certains œuvres. Souvent, les romans à succès sont la cible de ce genre de situations. Certaines sont peut-être vraies, d’autres non, mais il est rare que les auteures et auteurs célèbres y échappent.



C’est d’ailleurs le cas de l’auteure d’Harry Potter, J.K. Rowling. Adrian Jacobs qui a écrit le roman The Adventures of Willy the Wizard, publié en 1987 l’a accusée d’avoir plagié son histoire pour écrire Harry Potter. Plusieurs de ses idées se retrouveraient dans le récit de notre héros préféré. J.K. Rowling s’est défendu en disant qu’elle a connu l’œuvre de Jacobs qu’en 2004 alors que l’idée à l’origine d’Harry Potter lui est apparue en 1990. (La Presse, 2010)



Mais quelle est la différence avec l’inspiration ?


L’inspiration est davantage une influence exercée par un artiste ou une œuvre (Larousse, en ligne). On va se le dire, on n’invente jamais rien. Les artistes prennent à gauche et à droite un peu tout ce qui les intéresse, les fascinent ou les marquent. À l’aide de tous ces éléments, ils créent. Que ce soit de manière consciente ou non, les artistes sont façonnés par ce qui les entoure. Les auteures et auteurs n’y échappent pas. L’inspiration peut provenir d’un livre, d’un film, d’une série télévisée, de la musique, d’une œuvre d’art ou d’un jeu vidéo. N’importe quoi peut les inspirer. Est-ce mal ? Bien sûr que non ! Mais il faut savoir reconnaître ses inspirations.


Cette manière de procéder prend un nom particulier chez les artistes, que vous avez peut-être déjà entendu : la démarche artistique. La démarche artistique est un texte qui présente la réflexion et les motivations qui ont conduit à l’œuvre présentée (roman, film, sculpture, performance, etc.). (GDT) Dans ce texte, on y retrouve les intentions de l’artiste, son approche, mais aussi toutes les sources d’inspiration qui ont conduit à l’œuvre. (GDT) Ayant étudié en art, j’ai souvent dû rédiger ce genre de texte et j’ai eu à présenter ce qui m’inspirait pour effectuer le travail que j’allais accomplir ou que j’avais accompli. C’est un exercice difficile à réaliser, mais, lorsqu’on a conscience de ce qui nous stimule en tant qu’artiste, on est plus attentif et réceptif à ce qui nous entoure.


S’inspirer n’est pas mauvais et, au contraire, il fait partie de notre travail artistique. On a tous des idoles, des artistes dont on est de grands admirateurs, et il est crucial de le reconnaître et d’apprendre à comprendre ce qu’on aime chez eux pour y ajouter sa propre couleur. Puisque le travail d’un artiste sera toujours différent d’un autre ! On s’inspire, oui, mais on ne copie pas ! On mélange des éléments et on y ajoute notre propre personnalité, notre signature.


Il y a d’ailleurs des procédés d’écriture qui reprennent cette idée de s’inspirer. Par exemple, en parodiant ou en pastichant une œuvre. Le pastiche est un procédé d’écriture qui peut vous intéresser d’ailleurs si vous souhaitez écrire « à la manière de ». Il existe également un procédé d’écriture qui naît de l’écriture d’une fanfiction, mais je vous en parlerai dans un prochain article.



Les inspirations


Comme je le disais, l’inspiration peut venir de partout. Noter ce qui vous plaît, garder des photos, des extraits qui vous inspirent. Sans les copier, vous pourrez vous y référer si vous avez le syndrome de la page blanche.





Lisez, regardez consultez les œuvres qui évoluent dans le genre de ce que vous voulez écrire. Intéressez-vous à tout ce qui est d’actualité ou encore à des œuvres underground. Notez vos rêves, vos voyages, vos échanges avec les autres. Tout peut vous servir pour écrire. N’ayez pas peur de vous servir de votre expérience et de ce que vous aimez pour créer.


Je pense qu’il faut garder en tête la liberté d’écrire. Il est important de ne pas se mettre de barrières et de se laisser aller. Il sera bien temps ensuite de modifier ce qui pourrait sembler trop proche de l’œuvre d’une ou d’un autre artiste. Créez ! Ce n’est que de cette manière que vous trouverez votre propre style et vos inspirations.


Et vous, qu’est-ce qui vous inspire ?




 

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à consulter les sources suivantes :


Grand dictionnaire terminologique

Larousse, en ligne

Inconnu. (2010). J.K Rowling devra répondre de plagiat devant la justice. La Presse.

109 vues0 commentaire

Opmerkingen


Bannière_Mione.png
bottom of page