top of page
  • Photo du rédacteurMione

Premier juillet de Julie Gosselin

⭐ Service de Presse ⭐

Quand la maison d’édition a proposé ce service de presse, je ne le voulais pas. Je suis une maman chat et je savais que le livre parlerait d’abandon animal et surtout de l’abandon d’un chat. J’ai pris les miens dans mes bras, juste en imaginant le livre. Ils me l’ont envoyé quand même et je les boude, car j’ai pleuré.


Mais… c’est un bon livre, surtout pour les jeunes. Ça conscientise les enfants à l’engagement d’un animal, que c’est pour la vie et non pas pour faire joli. Et que si les parents disent non, eh bien vaux parfois attendre à la place d’apporter un animal non voulu à la maison et qui risquerait d’être abandonné à la première occasion.

Ce qui aide beaucoup à toute cette compréhension et cette sensibilisation, c’est l’ambiance enfantine dans la plume de l’auteure et dans le récit. L’histoire a un côté amusant par ses mots utilisés tout en relevant une thématique triste. De plus, le fait que la narratrice soit un chat vient donner un effet de douceur et de vulnérabilité qu’on ne retrouve pas toujours dans les livres jeunesse. Dans ce cas-ci, c’est très bien réussi. Une autre touche qui aide à l’immersion, ce sont les illustrations, tout simplement sublimes, qui viennent ajouter une profondeur à travers les traits des protagonistes, même les félins !

Tout ça n’empêche pas le fait que c’est un livre qui brise le cœur et qui risque fort probablement de faire pleurer vos enfants s’ils sont aussi sensibles que moi. Dès les premières pages, mes yeux se sont gorgés d’eau et je me suis mise à caresser mon chat, imaginant la situation se passer avec les miens, surtout que je vivais un déménagement les jours suivants. Clairement pas mon idée la plus brillante. Mais que je rassure tout le monde : mes trois matous sont bien au chaud dans leur nouvelle maison, bien que le plus jeune me donne parfois envie de le laisser voguer dans le champ… mais je l’aime trop pour ça.


Puis, Louloute rencontre Chamane, dont l’histoire a continué la progression de mon cœur déchiré. J’étais tellement fâchée ! Je ne comprends pas comment des gens peuvent volontairement abandonner un animal. C’est horrible !


Quant à la fin, j’ai bien aimé. Erwan est mignon et, surtout, c’est un bon maître. Il a compris qu’un chat (ou un chien), c’est un engagement à long terme. J’ai été touchée par son amour envers Louloute. Et bien que j’aurai aimé que celle-ci retrouve Marilou en personne, j’ai trouvé ça très émouvant.


Mon cœur de maman chat a trouvé cette œuvre très difficile, car je n’imagine pas perdre l’un de mes bébés, alors j’ai facilement imaginé le chagrin de Marilou et d’Erwan.


Pour vos enfants, cela les sensibilisera. Pour vous, sortez les mouchoirs. Ça ne se fait pas écrire des affaires de même bon !


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page