top of page
  • Photo du rédacteurMione

Mères sans surveillance, tome 2 : Jess à la dérive de Joève Dupuis

⭐ Service de Presse ⭐

Critique du tome 1 : Roseline par-dessus bord

TITRE : Jess à la dérive

SÉRIE : Mères sans surveillance

AUTEURE : Joève Dupuis

ÉDITION : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Chick-lit

NOMBRE DE PAGES : 384


RÉSUMÉ : « Vous rencontrerez votre prince charmant dans des circonstances houleuses. »


C’est ce que m’a prédit une voyante. Tout de suite, le lien s’est fait dans ma tête : houle, vagues, mer… CROISIÈRE ! C’est un signe du destin. Le voyage de rêve que je viens de gagner, je dois absolument m’y aventurer, seule !


Mon plan : aller à la pêche aux prétendants, frencher le plus possible, trouver l’homme de ma vie et le ramener au fond de ma campagne.


¡Arriiibbaaa!


Mais puisqu’on dit que la mer est pleine de poissons, pourquoi est-ce qu’aucun ne mord à l’appât ?! J’ai beau porter mes micro-bikinis ultra sexy et participer à toutes les activités, toujours rien pour mon cœur. Moi qui pensais que ce serait aussi facile que de pogner sur Instagram… Faut croire qu’au fond, je ne sais pas pêcher !

 

MON AVIS :


My god que cette série est à mourir de rire. Ça l’a failli être un coup de cœur et je vais vous dire la raison pour laquelle ça n’en ait pas un : le personnage s’appelle Jessica. Eille, je me suis sentie visée tout le long du roman! Le pire, c’est que Jess est un mix parfait de moi et mon chum. Si on avait un enfant, ce serait elle. C’est déstabilisant, mais ça reste que j’ai trouvé ma lecture tordante et celle-ci m’a fait du bien, surtout avec la belle neige qu’on a reçue.


Une chose que j’ai vraiment aimée, c’est que, même si les filles sont sur le même bateau qu’il y a des activités partagées, ce n’est pas répétitif. À aucun moment je n’ai ressenti cette impression de relire un passage exact du premier tome. La personnalité de Jess aide énormément aussi, car étant beaucoup plus… excitée, disons, que Roseline, elle voit les choses différemment et donc, vit les choses d’une tout autre manière.


Ce tome est un peu plus orienté sur la sexualité, une touche un brin plus spicy. C’était juste assez à mon goût pour l’histoire. Okay, j’avoue que j’aurais aimé une coche de plus avec Remplaçant octobre 2021. Personnage qui évoluera à mon plus grand plaisir… et celui de Jess ! Je n’en dis pas plus !

Jessica est pétillante et sa personnalité a été le point positif le plus important de ma lecture. Bien entendu, j’étais morte de rire tout le long, mais c’est beaucoup à cause de ses commentaires durant l’histoire. Quand elle parle avec Joey, son fils, c’est hilarant. Le commentaire sur sa masturbation au début du roman a fait rire mon chum, son frère et ma belle-mère après un souper de famille. Je vous dirai aussi que Jess m’a énormément fait penser à l’auteure elle-même. Je ne dis pas que Joève a un body count dans les trois chiffres et qu’elle ne pense qu’au sexe et à l’amour, c’est pas ça je dis ! Ce que je dis, c’est par la place qu’elle prend quand elle est dans un environnement social, son humour, ses callback, tout ça.


Maintenant… la romance. Je l’ai adorée, mais… ça l’a causé une obstination dans mon salon. Joève, si tu lis ceci, ton livre a failli créer une chicane de couple ! Il faut comprendre qu’au début du roman, Jess discute avec un homme sur internet qui porte le pseudo T-Bone. Malheureusement pour elle, elle fera chou blanc avant son départ pour la croisière. Durant celle-ci, elle communique à distance avec Remplaçant octobre 2021 qui porte le doux prénom d’Antoine. Déjà, l’homme est décrit par Jess comme une copie de Channing Tatum. Il faut savoir que mon copain, deux semaines avant ma lecture, s’était obstiné avec un autre gars sur Internet sur le fait qu’il ne comprenait pas pourquoi toutes les filles tripaient sur les Channing Tatum de ce monde. J’ai donc trouvé le passage hilarant et mon chum a dit « That’s my point! ». Mais ça ne finit pas là. Après la croisière, Jess est prise entre T-Bone et Antoine. Sans dire le dire au mécanicien remplaçant, elle décide de rencontrer T-Bone en personne pour se faire une idée. Je raconte le tout à mon chum qui est scandalisé par le fait que Jessica joue sur les deux tableaux. Je réplique qu’ils ne sont pas en couple et donc, qu’elle est bien libre de faire ce qu’elle veut. Mon copain n’était pas du tout de cet avis, disant que c’était un peu malhonnête. On s’est donc obstiné pendant plus d’une demi-heure sur le comportement de Jess. Tout ça pour être complètement surprise à la fin du roman. Une fin que j’ai adorée by the way. Joève, de nouveau, si tu lis ceci, sache que mon chum fait dire que ce n’est pas plus correct. Rhô, moi, j’ai trouvé ça assez drôle !

Le dernier paragraphe t’intrigue, car tu n’as pas lu le livre ? Crois-moi, c’est la raison parfaite pour le lire !


J’ai adoré ce livre et j’ai hâte de découvrir la suite avec Sophie… et peut-être d’autres femmes à bord ?


Clique sur le lien ci-bas pour acheter le roman :



Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page