top of page
  • Photo du rédacteurMione

La cité de sang, t.3 : la cure de Kathleen Thibault

⭐ Service de Presse ⭐

Critique du tome 1 : Le virus

Critique du tome 2 : L'antidote


CETTE CRITIQUE COMPORTE UN SPOILER. NE PAS FRAPPER LA BLOGUEUSE SI VOUS LA LISEZ ET QUE VOUS ÊTES SPOILÉ, MERCI !

TITRE : La cure

SÉRIE : La cité de sang

AUTEURE : Kathleen Thibault

ÉDITION : Éditions de Mortagne


NOMBRE DE PAGE : 352

GENRE LITTÉRAIRE : Dystopie


RÉSUMÉ : Après avoir exposé la vérité concernant le Virus, Brynn est enfin sortie d’Idrissa. Accompagnée de Gage, elle doit désormais enquêter sur une mystérieuse entreprise liée au complot : CURE inc. Les amoureux ont tout abandonné pour sauver les habitants de la cité et les voilà piégés à la surface, ignorant si leurs amis ont survécu à la révolte.


De son côté, l’ARME H tente de réparer les dommages causés par la rébellion. Sans nouvelles du nouveau monde, l’alliance est divisée. Devrait-elle prendre le risque d’évacuer la population ou attendre le retour de ses alliés ?


Sur la terre ferme, les choses ne sont pas du tout comme Brynn et Gage le croyaient.


Pire encore, ils étaient attendus…

 

MON AVIS :


Avant de commencer ma critique, j’ai deux plaintes à proférer. Une envers la maison d’édition et l’autre envers l’auteure. La première : les romans de cette série ne sortent pas assez vite. 6 mois ? Euh… Non ? Moi, je vote pour qu’ils sortent aux mois, donc on aurait la finale avant la fin de l’année. Comment ça il y a du travail à faire avant de publier un roman ? Pfft... 🙄 Je vous aime quand même... mais... ELLE EST OÙ LA SUITE ? Maintenant, miss Kathleen, ma plainte en comporte plusieurs : Gage n’est pas assez présent, parce que humf de humf de 🤤 et tes cliffhanger vont me tuer. Si tu en mets un à la fin de ton tome 4, je viens manifester devant ta maison. Je ne sais pas où tu habites... mais c’est un détail !


Ce troisième tome, je l’attendais. Hey ! On nous laisse en SUSPENS à la fin du tome 2 avec des booms et des omg et des ah et... ON VA À LA SURFACE. Fin du roman. On se revoit dans six mois. Je fais encore des cauchemars de ce moment d’attente... Bon, ça fait aussi en sorte que, dès la sortie de la suite, tu te lances dessus et tu le dévores en une soirée. Like me. 😁


Bon, un peu de sérieux... des emojis dans une critique littéraire, je devrais avoir honte.

Le premier chapitre commence avec... Tanner. Oui, assez surprenant, surtout avec la finale du tome 2 ou on croit, à tort, qu’il est parti vers une mort certaine. Retournement de situation, il n’est pas mort ! Il n’est pas dans une forme incroyable non plus, on va se le dire. Dans ce début de livre, j’ai bien aimé qu’il soit plus agréable que dans l’entièreté du dernier tome. Honnêtement, j’ai eu l’impression de retrouver le Tanner du tome un. Il reconnaît son comportement, ses erreurs, mais son côté égoïste, qui se mélange de temps en temps à un côté altruiste, reste bien présent. Malheureusement, il reprend assez vite son comportement désagréable dès que les choses ne vont pas dans le sens qu’il souhaite. Écoutez, c’est sa personnalité, à ce stade, il faut l’accepter. Ce que j’ai adoré, c’est que l’auteure ne s’est pas empêchée de lui donner une profondeur émotive et un côté extrêmement sombre. C’est devenu, à mon avis, le personnage le plus dark de la série, sans être nécessairement le méchant. Gros point positif. Bon, il garde quand même un côté sweet, et j’avoue que j’aurais quasiment aimé que ce côté disparaisse pour qu’on plonge dans une évolution 100 % obscure pour Tanner.


La situation dans le livre est... chaotique. Idrissa se retrouve sans réelle gouvernance, car les survivants de l’Arme H attendent des nouvelles de Brynn et de Gage à la surface. Tiens, en parlant d’eux, comment ça se passe là-haut ? Oh... bah si la cité sous-marine se retrouve prise entre les gangs et les gens en sevrage, nos deux amoureux sont dans un manoir à se plaindre. Okay, ils sont gardés en captivité, mais disons que c’est une prison de luxe. Le problème ? C’était pas le plan initial. Ils sont coincés là depuis plus de 50 jours et leur mission d’aider la population d’Idrissa se retrouve compromise à cause du President. El Manipulator.


Un élément qui diffère de ce tome comparé aux autres, c’est qu’il y a énormément de narrateurs. On ne parle pas de 2 ou de 4, mais vraiment... beaucoup.


Mabel prend une voix dans ce tome et ça, j’en suis bien heureuse. On lui donne un peu plus d’importance, ce que j’ai adoré, car c’est un personnage avec beaucoup de potentiel, mais qui était resté dans l’ombre. J’avais hâte de la découvrir plus en profondeur. Ses chapitres apportent un souffle au récit grâce au côté légèrement enfantin lié à l’âge de la jeune de rue, mais montrent également à quel point la fillette a des couilles d’acier.

Bien entendu, il y a Brynn et son côté réfléchie, mais proche de ses émotions, ainsi que Gage, qui est très philosophique, qui portent leur voix à certains moment du récit.


Tanner amène aussi son point de vue lorsque certaines choses sont plus sombres et quand certains secrets doivent être dévoilés.

Wayde, quant à lui, se présente principalement lorsqu’il y a de l’action, donc on sait que lorsqu’il parle, les choses risquent de brasser un peu.


Il y a également un ou deux chapitres avec Lex, la jeune femme de la Tanière Rouge, qui est en kinda-relation avec Tanner. J’ai bien aimé son franc-parler.


L’auteure réussit à offrir une personnalité différente à chacun de ses personnages, créant par de fait même un ton différent lors de la lecture. Les émotions n’étaient pas pareilles, les mots utilisés non plus, et même la forme du texte changeait. Par exemple, avec Mabel, la négation était inexistante, et ce, même dans la narration. Honnêtement, ce genre de roman, avec trop de narrateurs, ça l’a tendance à m’agacer, mais ici, ce fut bien construit et balancé. La multitude d’informations qui sont distribuées à travers les pages nécessitait ce nombre de points de vue.


Néanmoins, il y a un détail qui m’a chicoté à la lecture et c’est le fait que l’action s’accumule. Il se passe beaucoup de choses, et peut-être un peu trop à mon goût. On est plus dans l’action que les révélations. Et, malheureusement, je m’attendais à des dévoilements qui s’empilent pour ce troisième tome, afin de mener aux derniers secrets et à la résolution dans la finale. Bien qu’on apprenne certains éléments chocs, je m’attendais à plus.

Aussi, j’ai eu de la difficulté à me faire une image mentale de la surface. Peut-être parce qu’il y a moins de description qu’Idrissa ? J’avais de la misère à comprendre le dôme. Est-ce qu’il est par-dessus un manoir et son terrain ou s’il est par-dessus une ville complète et qu’il y a plusieurs dômes qui se connectent ? Est-ce que les gens vivent à l’extérieur des dômes ? Comment les gens ont accès à l’intérieur ? Comme vous voyez, j’ai beaucoup de questions. C’était un peu flou pour moi. Même si on finit par en savoir un peu plus sur la surface, le fonctionnement et l’image visuelle sont des points qui m’ont freiné lors des chapitres avec Brynn et Gage, ce qui est dommage, car j’attendais ce moment depuis plus d’un an.

Parenthèse, à un moment du roman, Brynn et Gage m’ont fait pensé à Katniss et Peeta lors du bal du capitole. Même Paisley, la petite sœur, m’a fait penser à Prim. Je ne sais pas si c’était voulu, mais voilà.

Finalement, la fin apporte un retournement de situation assez extraordinaire. Je m’attendais à certaines choses, j’avais des théories pour d’autres, mais pas ça. Brynn et Gage se retrouvent face à face avec une décision difficile à prendre. Bon, plus la jeune femme que le jeune homme, puisque ça la concerne directement. Gage finit par agir au nom de l’amour et je l’ai trouvé niaiseux. Ce n’est pas un commentaire négatif envers le personnage ou l’auteure, c’est mon appréciation de lui. Maudit épais qui ne voit pas la manipulation qui lui pend au bout du nez. J’ai eu envie de crier « NON », mais je savais qu’il ne m’aurait pas entendu. Quoique ça aurait été malade que les lettres du roman se mettent à changer à cause de ça, changeant l’histoire et... bref. Peut-être sur un trip de LSD. [NE PRENEZ PAS DE LSD, C'EST UNE JOKE]


J’ai hâte d’en savoir plus sur les conséquences de cette décision et surtout d’en apprendre plus sur le pourquoi et le comment des découvertes concernant Brynn, car ça pourrait absolument tout changer.


Pis, le roman finit avec un deuxième cliffhanger aussi pire. Pis, là, j’attends le tome 4. URGH.

Alors, allez acheter le tome 3 et les deux d’avant si vous n’avez pas encore vos copies (vous attendez quoi ?), afin qu’on puisse capoter et souffrir ensemble.



Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page