top of page
  • Photo du rédacteurMione

Hors-Jeu, une enquête de Gaétan Tanguay de Mikaël Archambault

⭐ Service de Presse ⭐

Critique du premier livre : Dernière manche

Critique du deuxième livre : En échappée

Ballon de soccer sur un terrain

TITRE : Hors-Jeu

SÉRIE : Les enquêtes de Gaétan Tanguay

AUTEUR : Mikaël Archambault

ÉDITION : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Policier

NOMBRE DE PAGES : 288


RÉSUMÉ : À Toronto pour couvrir la Coupe du monde de soccer masculin, la journaliste sportive Tarah Dalembert met le doigt sur une nouvelle potentiellement explosive… puis se volatilise sans donner signe de vie.


Son associé Gaétan Tanguay se rend dans la Ville-Reine pour la retrouver. Remontant le fil des indices qu’elle lui a laissés, il comprend qu’un des joueurs de l’équipe canadienne pourrait être lié à sa disparition, mais lequel exactement ? Et pourquoi ?


Ne reculant devant rien pour le découvrir, il se lance dans une course contre la montre où chaque heure est comptée.


PERDRE LE CONTRÔLE N’AURA JAMAIS ÉTÉ AUSSI DANGEREUX…

 

MON AVIS :


On va se le dire, je ne pensais jamais autant triper sur une série mettant en vedette le sport. Ce que j'aime des aventures de Gaétan, c'est que, oui, le contexte est sportif, mais ce n'est pas l'élément central. Si tu es nul dans le domaine, comme moi, ou même que ça ne t'intéresse pas le moins du monde, comme moi, tu sauras trouver du plaisir à lire ces romans, car tout va bien au-delà du sport présenté dans chacun des tomes. Ainsi, après le Tennis et le Hockey, nous voilà sur un terrain de Soccer. Malheureusement pour Gaétan qui déteste ce sport, contrairement à une grande partie de la population mondiale.


Cette fois-ci, l'enquête se déroule différemment, puisque Gaétan se retrouve seul face à la disparition de Tarah qui l'inquiète bien plus qu'il ne le laisse paraître. Son "associée" a toujours été celle qui allait de l'avant dans la recherche, lui préfère les statistiques. Pour ce roman, il laissera de côté ses chiffres, sa routine et tout ce qu'il connaît pour retrouver la trace de celle qui le côtoie depuis un moment déjà.


Je ne pensais pas que le personnage de Gaétan pouvait être encore plus incroyable qu'il ne l'était déjà. Bien entendu, il reste clueless, ce qui rend le roman tordant, parce que ses actions n'ont aucun sens logique pour la majorité des gens. Par exemple, remettre du change à un multimillionnaire. Cette scène m'a presque tuée tellement j'ai ri. C'est la réaction du personnage surtout qui rend le tout hilarant : pour lui c'est tout à fait normal, alors que n'importe qui d'autre aurait empoché le billet brun en lui disant bien d'aller se faire voir avec le reste. Paiement pour le trouble subit (ici on parle d'un presque enlèvement quand même !). Il a aussi cette façon de toujours corriger les gens concernant sa relation avec Tarah qui fait sourire, car on comprend bien entendu que celle qu'il maintient comme son associée a une place bien plus importante dans son cœur. Pauvre Gaétan qui découvre les misères de l'amour ! Même séparée, la relation qu'il entretient avec la jeune femme est belle, intime, complice. Je les adore tout simplement. Je crois, à mon avis, que c'est ce qui rend le succès de cette série autant brillante. Cela mérite un chef kiss. Mouah !


Pour l'enquête, elle est un peu moins intense que les précédents tomes. C'est pourquoi ce troisième livre m'a moins enivré que le deuxième, d'un pourcentage ridicule de 0,05%. J'ai adoré, mais il manquait un minuscule petit quelque chose. Cependant, on ressent bien l'ambiance de course contre la montre. Tarah est en danger à cause d'un joueur ayant des problèmes et s'est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Je dirais que c'est le classique phénomène des journalistes qui fouinent. Et Tarah est fouineuse ! Sauf que, cette fois-ci, ce n'était même pas sa faute, car le sujet qu'elle voulait exploiter n'avait aucun lien avec la situation dans laquelle elle s'est empêtrée. La pauvre... J'ai trouvé extrêmement intéressant d'incorporer l'hypnose à l'histoire. Pour ceux qui y croient, vous adorerez le déroulement du récit. Pour les plus sceptiques, je crois que l'auteur saura vous convaincre de la crédibilité des péripéties. C'était différent, original, ça m'a énormément plu. J'avais peur qu'au fil des tomes, les enquêtes se répètent, mais pas du tout. Cette fois, pas de cadavres qui tombent sur le duo de journaliste. Enfin... Pas au début. Vous verrez si vous lisez.


En bref, une autre belle réussite pour Mikaël Archambault et il me tarde de lire le quatrième tome. Je ne sais pas si l'auteur compte produire plus dans cette série, mais j'adorerai un tome aux Olympiques ou dans un sport moins conventionnel comme le E-Sport ou l'escrime !

 












Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page