top of page
  • Photo du rédacteurMione

Tennessee, tome 2 : la passion ou la raison d'Audrée McNicoll

⭐ Service de Presse ⭐

Critique du tome 1 : L'huile et le feu

TITRE : La passion ou la raison

SÉRIE : Tennessee

AUTEURE : Audrée McNicoll

ÉDITION : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Romance historique

NOMBRE DE PAGES : 320


RÉSUMÉ : 1870


Alors que la guerre est terminée, un fantôme du passé de Tennessee refait surface. Son mari, qu’elle croyait mort au combat, revient pour la chercher. Un choix déchirant s’impose à elle : rester auprès de Jeffrey, son impétueux et séduisant cowboy, ou le quitter.


Poussée par le devoir, elle tire un trait sur leur relation passionnelle.


Ce n’est que des années plus tard que leurs routes se recroisent, alors que la vie de Tennessee est chamboulée par l’annonce du décès de son père. Elle apprend qu’elle héritera du ranch à une seule condition : cohabiter avec son ancien amant. Mais Jeffrey acceptera-t-il de la revoir, elle, la femme qui l’a brisé ? La rejettera-t-il lorsqu’il découvrira le lourd secret qu’elle cache ?


C’est avec le cœur fébrile que Tennessee reprend la route du Montana.

 

MON AVIS :


Le premier tome de Tennessee avait été un coup de cœur. Tout ce que j'avais critiqué sur les Winchester, une série de la même auteure, avait disparu pour mon plus grand plaisir de lectrice. Voir une auteure s'améliorer, il n'y a rien de plus beau ! Pour cette suite, j'avoue avoir été mitigée sur mon ressenti. J'appréciais ma lecture, j'aimais tout autant la plume d'Audrée, l'histoire était intéressante... mais c'est au niveau de la construction de l'histoire que ça m'a dérangé parfois. Certains éléments ont incommodé légèrement ma lecture...


Je vais commencer avec le positif. Tel que mentionné, l'écriture était d'une douceur incroyable, c'était fluide (je pose néanmoins le pied sur l'expression de ce que!! C'est naoonnnnnn ça !!), on pouvait bien ressentir les émotions partagées par Tennessee et Jeffrey, que ce soit l'amertume et la colère ou l'amour et le désir. Je dois dire que les scènes érotiques du roman m'ont grandement surprise. Je ne suis pas admiratrice de ce genre de passages en français, car il y a toujours un côté malaisant... c'est "too much", ce qui enlève l’aspect érotique, à mon avis. Dans ce roman, ce fut tout l'inverse. On pouvait ressentir la passion, les détails sont réalistes, précis, sans ajouter des éléments qui rendraient le tout exagéré. Audrée a utilisé des mots adultes pour décrire ses scènes, ce qui a fait toute la différence. Par exemple, on a droit à "la friction de son gland contre ses parois intimes déclencha le fourmillement tant espéré." On comprend facilement que Jeffrey sait manier son membre pour atteindre le point G de madame. C'est simple, efficace, érotique, délicat, mature. C'est la première fois que je ressens un petit frisson en lisant ce genre de scène dans un roman francophone. Je dis donc bravo !


Les personnages! Ah ces personnages, comme je les aime ! Avant toute chose, je vais dire quelque chose d'absolument contradictoire à qui je suis et avec tout ce que j'ai toujours dit. Contexte... il n'y a jamais eu de toxicité entre Tennessee et Jeffrey, c'est un des éléments que j'ai adoré, enfin une romance sans que ce soit toxique, avec des adultes assez matures pour avoir une conversation saine ! Mais... euh... j'aurais aimé que ça brasse plus ici. Je vous l'avais dit que c'est complètement contradictoire ! J'ai aimé qu'ils soient matures et pas toxiques, mais ils vivent tellement de colère, principalement Jeffrey... j'aurais aimé une grosse chicane avec cris et larmes. Encore là, rien de toxique, juste quelque chose de... passionné. J'ai trouvé leur conversation, extrêmement importante... trop douce. Je sais, c'est bizarre, pardonnez-moi cette incartade ! Mais voilà, je précise un point avant d'y aller plus en profondeur sur les personnages... Autant j'ai aimé l'écriture et la relation de Jeffrey et Tennessee, outre certains moments plus enflammés, j'avais l'impression de lire la passion au lieu de ressentir la passion. La raison par exemple a été là tout le long du texte ! J'aurais apprécié un peu plus de passion dans le ressenti.


Jeffrey... mais quel amour ! Même fâché contre sa Montana, il ne peut pas s'empêcher de l'aimer. Même dans ses remarques acerbes, on arrive à voir tout l'amour qu'il a pour la jeune femme. Le cowboy est clairement mon personnage favori de la trilogie. J’adore sa personnalité, son physique ne me déplait pas, mais c'est surtout ses valeurs qui me plaisent chez lui. Il est à l'écoute, bienveillant, généreux, il refuse de blesser autrui sans raison. Il va protéger ceux qu'il aime. Lorsqu'il rencontre un des nouveaux personnages du roman, il est sous le choc, mais il a aussi le cœur rempli d'amour. Il l'a tout de suite pris sous son aile, lui montrer les bonnes choses, le sens du travail. Un autre des personnages a également eu la chance de tomber sous la main de Jeffrey Morgan. À tout juste dix-neuf ans, Samuel se trouve marié et bientôt père, mais grâce au cowboy, il a une propriété et un emploi qui lui permettra de subvenir aux besoins de sa famille. C'est ça, Jeffrey Morgan. C'est de l'amour et de la générosité. Quel personnage incroyable !


Tennessee... Je l'ai autant aimé, car c'est un personnage féminin fort. Néanmoins, contrairement au premier tome, son caractère est adouci. Elle est moins téméraire, plus dans la protection. C'est expliqué et compréhensible totalement, donc ce n'est pas un reproche ! Mais... je me suis ennuyé un peu du côté plus flamboyant de Tennessee. On découvre un autre côté d'elle, beaucoup plus protecteur, je dirais même un peu plus anxieux aussi. Cette nouvelle facette de sa personnalité n'est pas une mauvaise chose, car elle évolue en tant que femme et bien plus encore. C'est normal de changer, même Jeffrey change, mais le petit piquant manquait. J'aurais aimé voir Tennessee en mama bear, quelle sorte les griffes ! C'est un personnage avec beaucoup de réflexions, profond, qui a aussi énormément d'amour à donner. C'est une femme intelligente qui, malgré ses erreurs, arrive à admettre ses torts. Elle a également de belles valeurs et c'est pour quoi je crois que sa relation avec Jeffrey fonctionne autant.


Mention au personnage J qui était tout simplement adorable. J'ajoute aussi une mention pour Lily qui, bien qu'elle ait agi un peu comme une garce avec Tennessee... nous montre qu'elle a un bon cœur. Bref, la maturité des personnages (outre Richard) fait la beauté de cette série.


Puisque je viens de le mentionner, j'aimerais parler de Richard... un élément un peu plus négatif par contre. Lorsqu'on rencontre le mari de Tennessee au tout début du tome 1, on a affaire à un homme bienveillant, amoureux, charmeur, mais dont le sens du devoir est plus fort que tout. À son retour, il est complètement changé, ce qui est normal, en plus de tomber sur sa femme qui embrasse son caporal... Cependant, il devient rapidement violent psychologiquement. En même temps, on peut comprendre qu'à cette époque, un homme cocufié devient la risée du village. Heureusement pour lui, Laramie n'est pas assez proche du Montana pour que ça impacte sa vie... enfin jusqu'à un certain moment. Bref, on a un Richard hargneux qui n'hésitera pas à s'attaquer à nos personnages chouchou. J'ai apprécié le fait que l'auteure explique toute la colère que l'homme entretient envers Jeffrey et Tennessee, mais j'aurais aimé qu'il y ait plus de profondeur sur l'impact de la guerre. Sur pourquoi il n'a pas pu lui écrire pendant quatre ans. On sait qu'il a été blessé, mais pas une seule lettre ? Cela aurait été bien, je pense, de se poser sur le choc post-traumatique de la guerre, sur la vision de la mort, la honte, la peur. Tout ce qui change un homme au point que la honte de voir sa femme, qui le croyait mort, je le rappelle, dans les bras d'un autre homme soit supérieur à tout ce qu'il a vécu. Les deux sont liés, mais tout a été concentré sur la relation de Jeffrey et Tennessee. En soi, ce n'est pas une mauvaise chose, mais en tant que lectrice, j'aurais apprécié ce côté historique qu'était l'impact de la guerre.


Maintenant, j'aimerais adresser la raison pour laquelle ma note est plus basse et que j'ai mentionnée légèrement au début de cette critique : la construction de l'histoire. J'ai adoré l'histoire. Les retrouvailles de Tennessee et Jeffrey, le secret de la jeune femme, leur cohabitation forcée, leur amour, bref, l'évolution des personnages. Cependant, j'ai trouvé que de très nombreux passages se répétaient et tournaient en rond. On ressassait sans cesse le départ de Tennessee. C'est mentionné sans arrêt, surtout au début du roman (les cent premières pages). Ainsi, ça donne l'impression que l'histoire n'avance pas. Bien sûr, il y a des réflexions qui accompagnent ça, heureusement, mais je ne pense pas qu'il était nécessaire que ce soit toujours remis sur le tapis dans chacune des pensées des personnages. J'ai eu l'impression que le récit commençait vraiment à la page 130, au moment de l'arrivée de Jeffrey et Tennessee au ranch de Kent. Avant, on explique ce qui s'est passé les cinq dernières années, une petite surprise par ci par là, mais sans plus. Je pense que ça l'aurait pu être condensé ou mieux travailler. En fait, c'est ça que je critique un peu plus durement, c'est que j'ai trouvé ce tome deux moins travaillé sur l'histoire. J'aurais aimé que le secret de Tennessee à propos de Richard soit lancé en bombe plus loin dans l'histoire pour qu'on fasse WOAH au lieu que ce soit mentionné en narration comme si c'était quelque chose de banal, alors que ce ne l'était pas ! Ça manquait de punch, car tout nous était dit avant... Il y a également un passage du roman qui apportait une péripétie qui prend aux tripes, mais que je n'ai pas trouvé fluide, parce que j'ai eu l'impression qu'il manquait une scène, comme si elle avait été coupée. On termine le chapitre avec le personnage de J qui apprend le secret de sa mère et le chapitre suivant commence assez rapidement, pour que deux pages plus tard, J soit en danger. C'est très abrupt et comme je viens de le dire, on dirait qu'il y avait une scène entre les deux qui a disparu entre temps, ce qui a créé, selon moi, cet effet.


Avant de conclure sur la relation de Jeffrey et Tennessee, j'aimerais mentionner que la fin m'a rendue curieuse. J'ai trouvé que le traumatisme de J était assez lourd et comme j'ai dit plus haut, j'aurais aimé que le TSPT soit adressé avec Richard, mais j'espère que ce soit plus profond avec J. Je ne m'attendais pas à ce que le tome trois se passe plus de vingt ans après le début du premier tome. C'est pour ça que je suis curieuse.


Cette série est excellente. Même si j'ai eu plus de commentaires négatifs dans celui-ci que le premier tome, j'ai tout de même aimé ma lecture. La romance partagée entre Jeffrey et Tennessee est incroyable. C'est doux (dans un sens), c'est beau, c'est romantique, érotique, réaliste. D'un point de vue historique, je n'ai rien à dire. On voit le travail qu'a mis l'auteure dans ses personnages et c'est ce qui fait la beauté de cette trilogie. On ressent son amour pour le couple, ce qui fait en sorte que nous, en tant que lecteurs, on ne peut pas faire autrement que les aimer à notre tour.


Sans hésitation, je peux affirmer que ce sera une série coup de cœur. Moi, malgré mon avis plus mitigé ici, reste quand même en ligne de mire pour l'être. Tout reposera sur le tome 3 et le personnage de J.


 




Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page