top of page

Sacrifices de Gabrielle et Darianne Charron


Un roman très intrigant et inquiétant. C’est un très bon début pour ces deux auteures et j’ai bien hâte de découvrir leurs prochains projets.

TITRE : Sacrifices

SÉRIE/STAND-ALONE : Stand-alone

AUTEURES : Gabrielle et Darianne Charron

MAISON D'ÉDITION : Bayard Canada

ANNÉE : 2021


GENRE LITTÉRAIRE : Fantastique

NOMBRE DE PAGES : 416

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : 13 ans et +



RÉSUMÉ : Quelque chose cloche chez Elley Brown dernièrement. Sa voisine l'inquiète avec de sombres prédictions et des cauchemars de plus en plus sinistres l'assaillent la nuit. Lorsque sa mère l'invite à passer les vacances dans son village, Elley espère qu'elle pourra mettre ses problèmes de côté un moment.


La jeune femme de 18 ans y rencontre le séduisant Adam et le ténébreux Sam. Troublée et surprise par ses sentiments pour eux, Elley réussit à oublier quelques jours ses angoisses. Mais lorsqu'elle se réveille, une nuit, ensanglantée près du corps d'un homme, Elley panique. Est-elle devenue un monstre ? Aidée de Sam et d'Adam, qui en savent visiblement plus qu'ils le laissent croire, Elley veut comprendre le terrible mystère qui l'habite.


Le premier roman fascinant, inquiétant et enivrant de deux jeunes sœurs talentueuses.


MON AVIS :


Pour un premier roman, les auteures ont fait un travail incroyable. D’ailleurs, à la lecture, vous n’arriverez pas à différencier les deux plumes. Elles se mélangent l’une à l’autre, de manière à fusionner complètement. Il y a une unicité marquée dans le roman, ce qui est d’ailleurs crucial vu que l’héroïne raconte l’histoire seule.


J’ai acheté ce roman sur un coup de tête, tout simplement parce que le résumé m’a intrigué et que j’ai apprécié la couverture. Même si le début m’a semblé un peu rapide — j’ai trouvé que cela se rattrape toutefois en nous laissant découvrir la vie d’Elley avant les vacances chez sa mère —, et que la fin est différente de ce que j’avais imaginé, j’ai eu un sentiment d’urgence et de bien-être en lisant ce roman. J’ai voulu faire défiler les pages rapidement pour découvrir ce qui se passait et j’ai réellement apprécié.


Le roman est scindé en deux parties. D’abord, nous suivons la vie d’Elley dans sa ville natale. On découvre sa famille, ses amis, son passé. On apprend que sa mère les a quittés, son père et elle, lorsqu’elle était enfant. J’ai apprécié cette partie de l’histoire avec les secrets bien gardés de la voisine et l’intrigue entourant Lydie, la nouvelle petite amie de son père. Ensuite, on suit Elley qui rend visite à sa mère après des années sans l’avoir vue. Elle vit dans une communauté étrange qui s’apparente plus à une secte et on suit Elley qui découvre de sombres secrets sur son existence et qui hésitent entre Adam et Sam, deux jeunes hommes qu’elle rencontre.


Le triangle amoureux a été l’un des points forts du roman à mon avis. Bien que ce trope a été vu et revu très souvent, j’ai apprécié la manière dont celui-ci est présenté dans ce roman. J’avais même fait un choix entre les deux prétendants. Définitivement Sam ! Aucun doute pour moi. Adam est trop poli, trop parfait, trop boring pour moi. J’aime Sam qui n’est pas un bad boy d’ailleurs ! C’est un personnage plus complexe et plus authentique.


Par contre, j’ai eu l’impression que les deux parties du roman étaient très distinctes l’une de l’autre. Pour moi, c’est comme s’il s’agissait de deux histoires différentes. Les indices ventilés dans la première partie n’ont rien à voir avec la conclusion du roman ou du moins, le lien est moins clair. La deuxième partie est beaucoup plus sombre et plusieurs éléments demeurent sans réponse. Pourquoi Lydie dit-elle à Elley qu’elle est comme elle ? Que se passe-t-il avec la meilleure amie d’Elley ? Par quelle coïncidence le plan de la mère d’Elley concorde-t-il avec la condition d’Elley ? Bref… j’aurais aimé en savoir beaucoup plus. C’est difficile à décrire, mais la fin m’a rendue perplexe. C’était impossible à prévoir, non seulement parce que les indices laissaient présager autre chose, mais parce que ça va si vite qu’on n’a pas vraiment le temps de tout saisir. J’aurais d’ailleurs aimé que la fin revienne sur les prédictions de la voisine d’Elley et les photos qu’elle lui a montrées…


Somme tout, c’est un très bon roman, mais peut-être aurait-il dû être plus long ou l’histoire aurait-elle été mieux en plusieurs tomes ? Je l’ignore, mais pour moi, la conclusion est très précipitée et j’aurais adoré en savoir plus sur l’univers que l’on découvre à la fin. J’étais captivée et j’ai terminé ma lecture avec un drôle de sentiment. J’ai l’impression d’être restée sur ma faim, peut-être ?


J’ai franchement très hâte de lire les prochains projets de ces deux auteures. Elles ont un talent, c’est indéniable.


UPDATE: Oubliez ce que j'ai dit pour la fin abrupte, les auteures m'ont confirmé qu'il y aurait une suite! Ça explique tout! Je n'ai pas du tout au courant! J'ai bien hâte de découvrir ce qui se passera dans le prochain tome.

 

EN BREF :


Couverture/résumé : La couverture est belle et me donnait l’impression que l’histoire se déroulait au Japon, ce qui n’est pas le cas. Le résumé est très accrocheur, mais si je trouve qu’il ne reflète pas les 150 premières pages du roman.


Univers/personnages : Elley est un personnage très attachant et j’ai adoré la suivre. J’ai aimé pouvoir découvrir avec elle tous les événements étranges qui font irruption dans sa vie. L’univers est très bien construit et vraisemblable.


Début du récit : Le début est un peu rapide à mon goût, mais le roman m’a accrochée immédiatement. Pour l’anecdote, je ne devais que lire quelques pages, mais j’ai été captivée par l’histoire au point d’en lire la moitié en une seule session de lecture.


Fin du récit : J’ai été très surprise de la tournure des événements. Je ne m’attendais pas à ce genre de fin. J’ai trouvé la conclusion rapide et abrupte. J’aurais préféré en découvrir plus…


Note générale : Ce roman est une belle trouvaille ! Je vous le recommande fortement.



25 vues0 commentaire

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page