top of page

La Sélection de Kiera Cass

❤️Alerte coup de cœur ! ❤️


Laissez-vous charmer par cette compétition qui, malgré ses allures romanesques et féériques, aborde aussi des enjeux politiques et sociaux. La Sélection est bien plus qu’une série au sujet d’un prince bientôt roi et de prétendantes manipulatrices qui veulent obtenir le titre convoité de reine, c’est une critique sur les fossés creusés entre les pauvres et les riches.



TITRE : La Sélection T.1

SÉRIE/STAND-ALONE: Tome 1 de 5. À noter que les deux derniers tomes suivent un autre personnage.

AUTEURE : Kiera Cass

MAISON D’ÉDITION : Robert Laffont

ANNÉE : 2012


GENRE LITTÉRAIRE : Romance, dystopie

LUS EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français (livres originales en anglais)

ORIGINE : États-Unis

PUBLIC CIBLE : 13 ans et +



RÉSUMÉ TOME 1 : Un système de castes a remplacé les ruines d’un monde où la dette colossale des États-Unis avait été rachetée par la Chine. Dans ce nouveau royaume d’Illea, 35 jeunes filles vont participer à une sélection de télé-réalité pour devenir la future princesse. America, inscrite d’office par sa mère et amoureuse du jeune Aspen, un soldat de la caste inférieure, ne désire pas cette couronne…


MON AVIS :


Je dois avouer que la prémisse du roman avait du mal à me charmer. Une histoire où plusieurs candidates s’affrontent dans une compétition pour conquérir le cœur du prince et devenir reine ne m’intéressait pas vraiment. J’avais peur en lisant ce livre que l’action soit manquante et que le tout soit très féérique. Même si j’aime bien ce genre d’univers, je m’attendais à quelque chose de très quétaine. Mais avec la popularité entourant les romans, je me suis laissée tenter et je n’ai pas été déçue ! Au contraire, j’ai découvert un univers plus riche que je ne le croyais qui ne concerne pas uniquement une histoire d’amour entre un prince et une jeune prétendante, mais bien plus. Il y a des aspects sociaux et politiques traités dans ce roman qui contestent la séparation entre les pauvres et les riches de manière extrême. Bien que le premier tome l’aborde brièvement, c’est à la lecture de la série complète que vous comprendrez tout l’enjeu entourant cette intrigue.


Et il y a de l’action ! On pourrait s’attendre avec ce genre de série que tout sera féérique, mais c’est faux. Il y a aussi de la violence, des sentiments sombres et des injustices. L’auteure a su créer un univers complet qui plaît aux amateurs et amatrices de romance, mais qui ne se contente pas d’amour dans son récit.


Le premier tome est un bon démarrage pour la série. C’est un tome très captivant qui donne envie de lire la suite. Dès les premières pages, on apprend que notre héroïne, America, vit dans la misère et devra se présenter à une compétition pour séduire le prince. Il est coutume dans cet univers que le prince choisisse sa future reine parmi les castes (ainsi, le peuple) et non parmi les membres de la royauté. Dans ce monde, la distinction entre les privilèges sociaux et la hiérarchie sociale se basent sur les métiers occupés par les ancêtres, ce qui est fortement injuste si on y réfléchit bien. Ainsi pour pouvoir s’élever à une caste supérieure, les femmes doivent épouser un homme de cette caste; le prince faisant alors partie de la plus haute classe sociale.


Bien qu’on pourrait croire qu’America sera enchantée par cette compétition, c’est tout le contraire puisqu’elle est amoureuse d’un jeune homme, Aspen, d’une caste inférieure à la sienne. Elle n’en a rien à faire de diminuer son statut, mais doit tout de même poser sa candidature à la compétition puisqu’elle est en âge de le faire et que sa mère y tient beaucoup. Convaincue qu’elle ne sera pas choisie, elle est persuadée d’épouser Aspen, mais après un retournement inattendu, la jeune femme se retrouve en lice.


J’adore cette idée de suivre cette héroïne qui ne veut pas de ce destin et qui reste elle-même dans cette compétition puisque séduire le prince n’est pas sa priorité. Elle a été forcée et se retrouve entre ce prince qu’elle doit apprendre à connaître et l’homme qu’elle aime. Un beau triangle amoureux comme nous les aimons.


America est un personnage fort attachant et qu’on a envie de suivre dans cette aventure. Par ailleurs, chaque prétendante nous est présentée également et on va les aimer ou les détester. L’auteure arrive à susciter des émotions en nous assez aisément et je dois avouer que j’ai une aversion profonde envers le personnage Aspen, le jeune homme dont est amoureux America. À vous d’en faire la lecture pour vous faire votre propre opinion.



NOTE SUR LA SUITE DE LA SÉRIE


Aucun spoiler n’est dévoilé


J’ai lu les romans de cette série en très peu de temps. Il n’y a aucune longueur et on embarque très rapidement dans le récit. Chaque tome nous plonge dans cette compétition et nous fait vivre une foule d’émotions. Les deux derniers tomes de la série suivent les péripéties d’un autre personnage et, même si les personnages du premier tome sont majoritairement absents, le récit est tout aussi intéressant que celui des premiers tomes. J’ai adoré me plonger dans cet univers et je me suis laissée prendre au jeu par la compétition.


Je pense que cette série peut plaire aux fans de dystopie et de romance. C’est un roman très agréable qui ne perd pas en popularité d’ailleurs, 10 ans après sa sortie. Aurons-nous droit à une adaptation cinématographique un jour ? Je n’en serais pas étonnée.


 

EN BREF :


Couverture/résumé : Les couvertures sont magnifiques avec les somptueuses robes. Elles mettent en valeur le personnage principal, America. J’aime beaucoup la phrase d’accroche qui nous indique immédiatement l’enjeu : 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.


Univers/personnages : L’auteure arrive à nous faire comprendre son univers et ses enjeux en très peu de pages. Il est facile de s’immerger dans ce monde différent du nôtre, mais qui se raccroche à plusieurs aspects qui nous sont connus.


Début du récit : Les premières pages nous plongent dans l’univers et on découvre la vie d’America et tout ce qui entoure la compétition. On nous fait aussi comprendre le dédain qu’elle ressent par rapport au prince et sa compétition et les sentiments amoureux qu’elle a développés pour Aspen. On embarque facilement dans le roman.


Fin du récit : Sans vous donner d’informations cruciales sur la finale de la série, je tiens à dire qu’elle m’a beaucoup plus et que je n’ai pas été déçue. Elle ferme bien la boucle. La tome quatre d’ailleurs aborde plutôt un nouveau personnage — cette histoire est aussi intéressante que la première, je vous la conseille également.


Note générale : Il s’agit d’une série coup de cœur pour moi. J’ai été agréablement surprise pendant ma lecture et je vous la recommande fortement.


12 vues0 commentaire

コメント


Bannière_Mione.png
bottom of page