top of page
  • Photo du rédacteurMione

La Damnation d'Automne

⭐ Service de Presse ⭐

TITRE : La Damnation

AUTEURE : Automne

ÉDITION : Autoédition


GENRE LITTÉRAIRE : Horreur

NOMBRE DE PAGES : 214


RÉSUMÉ : Abigaëlle Leroy a compris à ses dépens que la parole des démons est souvent trompeuse. À présent, c’est au tour de Denis Maréchal de le découvrir.


L’annonce s'annonçait trop belle pour être honnête.

Denis aurait dû se méfier du prix de cette magnifique demeure de style colonial, car celui-ci se montrera bien différent du chiffre annoncé.

Après la découverte du cadavre de son propriétaire, Denis se retrouvera bien malgré lui le garant d’une dette qui ne le concernait pourtant pas.

Une folle du volant, un thérapeute phobique, une date qui n’existe pas, un magicien dément, un jeu vidéo maudit, une femme holographique en passant par l’histoire de Charles de Backing, celui à qui Denis doit sa venue en Enfer.

« 16 histoires vécues, 16 histoires rêvées, 16 histoires qui auraient pu être » pour prix de la liberté. 16 histoires qu’il devra recueillir auprès des âmes errantes de l’Enfer, à la demande de son créancier : Lucifuge Rofocale.

Mais parole de démon est fourbe. Denis aurait dû se méfier.


La Damnation n’est pas tout à fait une suite de la Perdition. Chaque tome pouvant se lire indépendamment de l’autre.

Saurez-vous résister à l’envie d’y retourner ?

 

MON AVIS :


J'avais adoré le premier livre que j'ai lu de l'auteure, dans le même genre, La Perdition, donc lorsque celui-ci est apparu dans mes propositions de Service de presse, j'ai accepté aussitôt. Malheureusement, je m'avoue un peu déçue par cette deuxième œuvre qui ressemble, selon moi, beaucoup trop à la première pour m'empêcher de me demander pourquoi il a été écrit.


Je m'explique sur ce point. Dans La Perdition, le personnage d'Abigaëlle doit composer seize histoires avec des éléments anodins. Dans La Damnation, Denis doit recueillir seize histoires de personnes se trouvant en enfer. Le principe est le même, ce n'est pas une suite et tout ce qui constitue l'histoire revient quasiment au même que ce qu'Abigaëlle a vécu. C'est la raison pour laquelle j'ai trouvé ça répétitif et que je n'ai pas autant embarqué. J'avais l'impression de relire le même roman, mais avec des histoires différentes.


De plus, là où je trouvais que les histoires permettaient d'en apprendre plus sur Abigaëlle, avec Denis c'est tout l'inverse. On ne sait pas qui il est et le fait que ce ne soit pas lui qui crée les histoires qu'il recueille crée une séparation entre le protagoniste et le lecteur. J'ai terminé le livre en ne connaissant rien du personnage principal et en ne m'étant pas du tout attaché à lui, alors qu'il y avait un grand potentiel pour le faire. Ça m'a énormément déçu...


Point positif, par contre, c'est que la plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et les histoires étaient, comme le premier, très originales. Certaines ne m'ont pas divertie plus que ça, alors que d'autres m'ont tenu en haleine. C'est l'aspect que j'aime bien, la diversité dans le récit, j'aurais simplement préféré que ce soit plus soutenu, plus prononcé, plus approfondie et non pas qu'une répétition de la première œuvre.


Même si j'ai moins aimé ce roman-ci, je garde un œil sur cette auteure de talent, car j'arrive toujours à passer un bon moment durant mes lectures, même quand c'est moins apprécié. Je vous conseille de vous faire votre propre opinion et surtout, de laisser une chance aux seize nouveaux récits qui parsèment l'oeuvre.


Pour acheter ta copie, clique sur le lien correspondant à ton pays d'origine :



Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page