top of page
  • Photo du rédacteurMione

Destination extrême : Fontaine de Jouvence de Mikaël Archambault

⭐ Service de Presse ⭐

❤️Alerte coup de cœur ! ❤️


TITRE : Fontaine de Jouvence

COLLECTION: Destination Extrême

AUTEUR: Mikaël Archambault

ÉDITEUR : Éditions de Mortagne


GENRE LITTÉRAIRE : Horreur

NOMBRE DE PAGE : 272


RÉSUMÉ : DESTINATION : Fontaine de Jouvence, îles Bimini, archipel des Bahamas.

NATURE DU VOYAGE : Quête d’une source d’eau régénératrice.

NOMBRE DE VOYAGEURS : 2


Paméla vit le pire cauchemar de tout parent : son fils Éloi souffre d’un cancer au cerveau qu’aucun médecin n’est en mesure de traiter.


Elle est prête à tout pour le guérir. Vraiment tout. Y compris le traîner au milieu de l’océan dans un lieu resté secret depuis des siècles et qui aurait, dit-on, le pouvoir de soigner n’importe quelle maladie.


Paméla ignore que les miracles ont toujours un prix et que même les îles paradisiaques peuvent se transformer en enfer.


L’eau des Caraïbes a parfois la couleur du sang…


Découvrez l’univers de DATO, une agence de voyage spécialisée en tourisme morbide. L’horreur et le suspense vous attendent dans tous les romans de cette collection. À lire dans n’importe quel ordre !


 

MON AVIS :


MAIS QUEL ROMAN ! J'ai été prise dans l'histoire dès les premières pages et je n'ai pas décroché une seule seconde. Ce que j'aime de cette collection, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. Ici, comparé aux deux précédents, on a une touche de fantastique, bien entendu, mais qui est bien expliqué, donc crédible, dans un sens. De plus, l'ajout des faits historiques concernant Bimini, la fontaine, les explorateurs, était simplement parfait. Au début, j'avais peur que l'histoire ressemble trop à celle de Pirate des Caraïbes, mais finalement, même s'il y a quelques ressemblances, l'histoire est originale et magnifiquement montée.


Tout de suite, Paméla m'a semblé louche. On voit l'amour pour son fils, mais surtout son obsession avec sa maladie. Elle veut le guérir, alors que personne d'autre ne veut oser. Pourquoi ? Là est la question qu'on se pose tout le long du roman. Qu'est-ce qui pousse les docteurs à ne pas vouloir opérer le jeune Éloi ? Ça l'a été mon premier redflag et c'est la raison pour laquelle j'ai deviné la fin assez rapidement. Pour ceux qui ne connaissent pas trop certains côtés de la santé mentale et le côté médical, cela est un choc, une surprise auquel on ne s'attend pas, pour moi ce ne fut pas le cas, mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture jusqu'au dernier mot.


Pour Éloi, coup de cœur pour le jeune garçon et son courage. Malgré sa peur, il fonce, il suit sa mère, il espère trouver la fontaine, lui aussi, et ce malgré le danger qui rôde avec les explorateurs qui sont là depuis bien longtemps... trop longtemps. La relation qu'il a avec sa mère est fusionnelle, presque malsaine, puisque celle-ci le couve énormément. On apprend que le père n'est pas dans le décor, mais est-ce de l'aliénation parentale ou bien un parent qui a décidé de fuir lorsque les choses sont devenues plus difficiles ? Je vous laisse découvrir la réponse en lisant ce livre.


L'action quant à elle était angoissante ! Je me demandais qui allait mourir, ce qui allait arriver. Certains passages m'ont rendu mal, ayant certaines phobies présentées dans le récit : les serpents, les endroits clos. Disons que ce n'est pas pour les faibles du cœur, car l'horreur est bien présente sur l'île, bien que ça ajoute du suspense à la lecture. C'est la principale raison pour laquelle je n'ai pas décroché. J'étais investie dans l'aventure des protagonistes pour trouver la fontaine et j'espérais que le tout finisse bien... Gros LOL, car c'est un roman d'horreur.


Bref, ce fut un énorme coup de cœur pour moi, par l'originalité du récit, par la complexité des personnages, pour le côté historique maitrisé. Un livre à lire absolument !

 



Posts récents

Voir tout

Comments


Bannière_Mione.png
bottom of page