top of page

Limonade et kimchi de Karine Raymond


TITRE : Limonade et kimchi

SÉRIE/STAND-ALONE : Stand-alone

AUTEURES : Karine Raymond

MAISON D’ÉDITION : Éditions Druide

ANNÉE : 2021


GENRE LITTÉRAIRE : Romance

NOMBRE DE PAGES : 440

LU EN ANGLAIS/EN FRANÇAIS : En français

ORIGINE : Québec

PUBLIC CIBLE : Jeunes adultes/adultes



RÉSUMÉ : À vingt-trois ans, Jade commence sa vie adulte comme on se lève du mauvais pied : son copain l’a quittée, son genou blessé tarde à guérir et elle déteste son nouveau boulot. Pour couronner le tout, elle a accepté à contrecoeur un voyage de réconciliation mère-fille en Corée du Sud, voyage qui ne se déroulera pas du tout comme prévu. À son arrivée à Séoul, empêtrée dans ses bagages sous une pluie diluvienne, Jade rencontre un jeune homme coréen d’origine, citoyen français, nommé Seonjae. Tous deux frustrés de leurs vies en général et de leurs déboires amoureux en particulier, ils s’attirent, puis se repoussent.



MON AVIS :


En terminant la lecture du roman, je ne peux que dire WOW. La gamme d’émotions présente dans ce roman m’a chaviré. J’ai adoré être plongé dans le récit et suivre ces deux protagonistes si près et si loin l’un de l’autre.


D’un côté, on suit Jade, d’origine québécoise, qui se cherche autant professionnellement que personnellement. Elle a des réflexions sur la vie qui ont fait écho en moi, particulièrement dans ses relations avec les autres et la façon de se percevoir. C’est un personnage de qui je me suis sentie proche et auquel je me suis beaucoup attachée. D’un autre côté, on suit Seonjae, d’origine coréenne, qui nous transporte dans ses us et ses coutumes et sa perception différente de la famille et du couple. J’ai adoré découvrir à travers ses yeux la culture coréenne (point sur lequel je reviendrai).


Les personnages sont tous très attachants. La sœur de Seonjae, Sunny, qui porte bien son nom, la meilleure amie de Jade, Lina et le père de Jade, Marc, sont si finement construits et tangibles que même si on les voit peu comparativement aux protagonistes, on les adore. J’ai aimé aussi qu’on découvre les mères des protagonistes à travers les souvenirs et que chacune gardait un secret. J’avais envie de découvrir ce qui s’était passé avec la mère de Seonjae et de comprendre le comportement de Rachelle, la mère de Jade. Il y a un côté psychologique dans le récit qui s’attarde aux traumatismes du passé et à la quête de soi. J’ai trouvé le récit très sensible et attendrissant.


La relation qui se développe entre nos deux protagonistes est un véritable Slow burn. Bien que j’aime ce type de romance, ma patience a été à rude épreuve. On veut tellement qu’ils finissent par se comprendre. Tant de malentendus !


Même s’il y a un aspect très émotif dans le roman avec les sentiments, les souvenirs douloureux, entre autres, il y a une pointe d’humour très agréable. J’ai éclaté de rire à plusieurs endroits, particulièrement au centre du récit où Laurent-outan fait son apparition (c’est d’ailleurs la meilleure blague, bravo, Seonjae !).


En dehors de tous ces points qui m’ont embarqué dans ce roman, je trouve que la force du récit réside dans sa capacité à nous instruire sur la culture coréenne. C’est pour moi très original et conçu avec brio. On relate des faits sur l’histoire de la Corée du Sud, sur la langue, sur la culture, les us et les coutumes, la cuisine, les traditions, les lieux et plus encore. Pourtant, rien n’est ennuyant ! C’est intéressant et fluide. On n’a pas l’impression que le récit change soudain de registre ou quelque chose comme ça. C’est la même chose pour les mots coréens qui sont employés tout le long du récit, mais qui ne nuisent pas du tout à la lecture. J’ai vraiment aimé m’immerger dans cette culture et j’ai désormais envie d’apprendre le coréen.


On voyage beaucoup dans ce roman, et c’est ce que j’ai le plus apprécié. L’auteure nous entraîne aussi sur les routes de l’Ouest canadien et aux États-Unis !


En somme, c’est une belle découverte. J’ai bien hâte de lire les prochains projets de cette auteure.

 

EN BREF :


Couverture/résumé : J’aime beaucoup la couverture et particulièrement le titre. C’est parfait et prend tout son sens à la lecture du roman.


Univers/personnages : Tous les personnages sont attachants (bon, à part peut-être Laurent-outan, pas vrai ?). J’aime que le récit se passe en partie en Corée du Sud et qu’on puisse en découvrir plus sur la culture de ce pays à travers l’histoire.


Début du récit : J’ai adoré me plonger dans le récit de chacun des personnages. Dès le début, on comprend toutes les épreuves qu’ils ont traversées et on arrive à bien les cerner. Leur première rencontre est tout simplement magnifique.


Fin du récit : J’avoue que la fin m’a presque arraché des larmes, tellement j’étais émue et contente pour les protagonistes (et ça m’en prend beaucoup pour pleurer dans un roman). Une belle fin. On a envie de continuer à les suivre.


Note générale : Si vous avez envie de découvrir la culture coréenne, d’en apprendre plus sur la Corée du Sud et de vous plonger dans un vrai Slow burn qui use de ta patience, vous adorerez ce roman ! Je vous le recommande.


2 comentários


Karine Raymond
Karine Raymond
28 de abr. de 2023

Wow! Trop heureuse que tu aies aimé mon roman... et désolée du Slow burn pour ta patience! 😁 Merci Ann-Julie!

Curtir
Ann-Julie Pageau
Ann-Julie Pageau
29 de abr. de 2023
Respondendo a

Hihi ! Ça valait la peine d'attendre pour la fin en tout cas 😍😍

Curtir
Bannière_Mione.png
bottom of page